DIVERTISSEMENT
19/11/2015 10:55 EST | Actualisé 19/11/2015 10:55 EST

M pour Montréal: Charlotte Cardin «se révèle doucement» (PHOTOS/VIDÉOS)

La chanteuse et mannequin Charlotte Cardin, qui s’est d’abord fait connaître en 2012 grâce à l’émission télé dédiée à la relève musicale, La Voix, proposera finalement un long jeu à l’automne 2016. Exit le plan de produire seulement un EP. D’ici là, elle s’applique à terminer les chansons de cet album attendu. En outre, elle s’affaire lentement mais sûrement à aiguiser ses talents d’interprète sur scène. Elle offrira notamment deux concerts dans le cadre de M pour Montréal, vendredi. Rencontre.

Charlotte Cardin n’a pas chômé depuis qu’elle a assuré la première partie de l’icône de la pop européenne Mika, à la Place des arts, durant le Festival international de jazz de Montréal.

charlotte cardin

En juillet, la chanteuse de 21 ans diffusait sur Internet l’extrait Big Boy, qui a grandement attiré l’attention. Assez réussi, ce morceau propose une voix chaude et délicate sur des sonorités numériques et des arrangements minimalistes jazzy (avec des teintes de soul et de hip-hop) livrés au clavier. En fait, c’était un bon coup. Le 9 novembre, Cardin récidivait avec un autre single, francophone cette fois, intitulé Les Échardes. Cette pièce, très douce et mélancolique, est accompagnée d’un vidéoclip qui révèle une autre facette de l’artiste.

« Je suis contente d’avoir laissé retomber la poussière après ma participation à La Voix afin de réfléchir à la suite des choses, raconte Charlotte Cardin dans un petit studio situé dans les bureaux de l’agence musicale Cult Nation. J’adore ce métier et j’espère offrir quelque chose de différent […] On est en enregistrement en ce moment. J’ai déjà enregistré plusieurs chansons (au studio Victor). Un EP ne fait plus de sens, puisque j’ai déjà diffusé deux morceaux.

charlotte cardin

En attendant que l’album soit prêt, on (elle et son équipe) croit que c’est une bonne idée de sortir des extraits entretemps, car ça permet aux gens de découvrir peu à peu ce qu’est vraiment mon style. J’ai tellement interprété d’artistes et de genres musicaux différents ces dernières années… Je pense qu’on offrira quelques autres pièces en single. Je me révèle tranquillement comme auteure-compositrice-interprète. »

Les boys

Réalisé par Jason Brando, qui est également son ami et son agent, l’album mettra à profit le bassiste Mathieu Sénéchal et le batteur Benjamin Courcil. Ceux-ci font aussi partie des concerts. Quant à Cardin, elle se concentre sur les claviers et le chant. « En studio, on enregistre toujours avec la méthode one take. C’est-à-dire qu’on pratique beaucoup avant et ensuite on enregistre une chanson qu’une seule. Ça donne de bons résultats. On ajoute des back vocals, au besoin, et rarement d’autres arrangements. Je pense que j’ai trouvé ma signature. »

« J’aime bien la musique minimaliste (nous évoquons le travail du Montréalais Black Atlass, qu’elle respecte beaucoup, et celui de Portishead) aux ambiances un peu sombres. Je ne veux pas dire que je fais de la musique à la Portishead, mais quelque part ça m’inspire. Je ne ferais pas quelque chose d’aussi grinçant et pesant que Portishead, mais j’apprécie l’énergie et les univers de ce groupe. Mon morceaux Les Échardes est probablement la pièce la plus soft de tous les morceaux qui seront sur le disque. Elle fait délicate chanson française. Les autres chansons seront plus dark. C’est surtout vrai au niveau de mes textes, qui traitent de thèmes pas toujours jojo. »

La prochaine pièce à paraître éventuellement sera d’ailleurs plus « edgy », selon la musicienne.

Sur les planches

Pour l’instant, Charlotte Cardin fait surtout des premières parties de spectacle. Pour les prestations qui concernent M pour Montréal, elle offrira un showcase (concert-vitrine qui sert surtout à présenter son travail auprès de représentants du milieu musical) et une seconde performance au Quartier général des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM).

« Pour le showcase, on a 15 minutes, explique-t-elle. On va essayer de jouer cinq chansons. Dans le cas du deuxième concert, on a plus de temps (35 minutes). Je serai aussi à Montréal en lumière, le 20 février, au Club Soda. On ouvrira pour le spectacle d’Emilie & Ogden. Il est fort possible que d’autres trucs vont se présenter à nous dans les prochains mois. Je peux offrir un spectacle en formule solo, mais je privilégie le trio (basse, batterie et claviers). »

Charlotte Cardin en formule trio - Au Centre Phi, vendredi à 17h35, et au Quartier général des RIDM, au 3450, rue Saint-Urbain, vendredi à minuit.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo10 albums anglophones à découvrir Voyez les images