NOUVELLES
18/11/2015 12:31 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Wall Street finit en nette hausse face à l'optimisme de la Fed

Wall Street a poursuivi mercredi un excellent début de semaine en montant nettement, encouragée par la sérénité de la banque centrale américaine (Fed) sur l'économie: le Dow Jones a pris 1,42% et le Nasdaq 1,79%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 247,66 points à 17.737,16 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 89,19 points à 5.075,20 points.

Particulièrement surveillé par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 a avancé de 33,14 points, soit 1,62%, à 2.083,58 points.

"Les marchés sont rassurés par le discours de la Fed, qui n'offre pas de surprise", a résumé Gregori Volokhine, de Meeschaert Financial Services.

La séance a été dominée par la publication du compte-rendu, qualifié de "minutes", de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, et il a confirmé le relatif optimisme de ses membres quant à l'économie.

Certes, cette sérénité laisse de plus en plus croire que la Réserve fédérale commencera en décembre à retirer un précieux soutien à l'économie en relevant ses taux pour la première fois depuis 2006, mais les investisseurs semblent désormais se faire à cette éventualité.

"Les marchés interprètent cela comme le signe que l'économie se porte bien et que l'on est sorti des turbulences économiques de la fin de l'été", a jugé M. Volokhine, remarquant par ailleurs l'embellie en Bourse du secteur bancaire, susceptible de bénéficier d'une hausse des taux.

Avant les minutes de la Fed, plusieurs de ses responsables avaient déjà tenu mercredi des propos confiants dans le fait que l'économie américaine pouvait supporter un rapide début de normalisation monétaire.

Wall Street était de toute façon en hausse dès l'ouverture, dans la foulée d'une nette progression lundi et d'une séance à l'équilibre mardi, sans faire beaucoup de cas de statistiques mitigées sur l'immobilier.

Le regain d'optimisme est particulièrement notable "après une baisse de près de 4% la semaine précédente", a conclu Bill Lynch, de Hinsdale Associates. "Les investisseurs cherchent peut-être de bonnes occasions sur un marché qui a sûrement trop baissé."

Le marché obligataire hésitait. Vers 21H20 GMT, le rendement des bons du Trésor à dix ans montait à 2,270%, contre 2,265% mardi soir, et celui des bons à 30 ans baissait à 3,043% contre 3,055% auparavant.

jdy/jld/are