NOUVELLES
18/11/2015 07:01 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Syrie: les attaques du régime ont touché de nombreux hôpitaux à Alep (ONG)

Les attaques du régime syrien contre des hôpitaux à Alep ont ravagé le système de santé dans cette grande ville du nord de la Syrie, où 95% des médecins ont fui, sont détenus ou ont été tués, selon l'association Physicians for Human Rights.

A la suite de 45 attaques perpétrées depuis trois ans, moins d'un tiers des hôpitaux d'Alep sont toujours en état de fonctionner, souligne le dernier rapport de l'ONG basée à New York.

Il reste moins de 80 médecins travaillant à Alep en moyenne, précise le rapport.

"Le gouvernement syrien utilise les attaques contre le système de santé à Alep comme une arme de guerre", a affirmé Michele Heisler, un des auteurs du rapport.

Depuis la mi-2012, l'ouest de la ville d'Alep est tenu par les forces gouvernementales alors que l'opposition armée tient l'est. Le régime, soutenu par les forces aériennes russes, a lancé récemment une nouvelle offensive pour tenter de reprendre le contrôle de la ville.

Par ailleurs, toujours selon le rapport, les raids aériens russes en Syrie ont touché à au moins dix reprises des installations médicales au cours du mois d'octobre, faisant un mort parmi le personnel médical.

L'association de scientifiques créée en 1986 pour dénoncer les violations des droits de l'homme a recensé en tout 16 attaques contre des établissements médicaux en octobre en Syrie, soit le plus lourd bilan mensuel pour ce type d'attaques depuis le début du conflit en mars 2011.

cml/avz/sha