NOUVELLES
18/11/2015 06:42 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Russie: un ingénieur condamné à neuf ans de prison pour "haute trahison"

Un ingénieur russe a été condamné mercredi à neuf ans de prison pour haute trahison alors que se multiplient en Russie les procès pour espionnage sur fond de fortes tensions avec les Occidentaux.

Maxime Lioudomirski, ancien ingénieur pour une entreprise moscovite fabriquant des systèmes de navigation pour des logiciels militaires, a été reconnu coupable de haute trahison, a indiqué à l'AFP un porte-parole du tribunal moscovite où s'est déroulé son procès.

L'ingénieur "a été condamné à neuf ans de prison à régime sévère", a-t-il indiqué, refusant de donner davantage de détails, l'affaire étant classée "secret défense".

Le visage livide, Maxime Lioudomorski a assisté à son procès debout, dans une cage vitrée comme le veut l'usage en Russie, selon des images de la chaîne de télévision russe Life News.

L'ingénieur était l'un des spécialistes de la technologie des lasers pour l'entreprise Elektrooptika, qui fournissait les systèmes de navigation pour l'artillerie russe, selon le journal scientifique de l'université Bauman à Moscou.

Les révélations sur des affaires d'espionnage se sont multipliées ces derniers mois en Russie, la plupart d'entre elles étant liées à l'Ukraine où un conflit armé oppose depuis avril 2014 les forces de Kiev aux rebelles prorusses.

Plusieurs citoyens russes ont été inculpés de haute trahison, espionnage ou divulgation de secrets d'État. Ainsi, un ancien policier russe a été condamné à 13 ans de prison pour haute trahison au profit de la CIA le 12 novembre.

Début octobre, un Russe de 58 ans a été condamné à 12 ans de prison pour espionnage au profit de Kiev.

ma/all/pop/kat/at