NOUVELLES
18/11/2015 03:56 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Russes, Français, Américains et Turcs frappent l'État islamique

Alors que les forces aériennes françaises, russes et coalisées concentrent le tir sur le fief djihadiste de Raqqa, en Syrie, la Turquie et les États-Unis s'allient pour libérer et sécuriser la frontière nord de la Syrie.

Les raids aériens menés depuis trois jours par l`aviation française et russe en Syrie ont fait au moins 33 morts dans les rangs des djihadistes, principalement à Raqqa, considéré comme un château fort de l'EI, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Toujours selon l'Observatoire, qui s'appuie sur un réseau de sources en Syrie, des dizaines de combattants et de cadres de l'organisation terroriste auraient fui le nord de la Syrie avec leur famille pour gagner Mossoul, métropole du nord de l'Irak, aux mains des djihadistes depuis 2014. Les Français concentrent également le tir sur la ville de Daïr az Zour, le long de l'Euphrate.

Les forces russes ont aussi poursuivi leur campagne de bombardement sur Raqqa dans la nuit de mardi à mercredi, selon des sources françaises et américaines citées par Reuters.

L'intensification des bombardements français et russes commence donc à se faire sentir à la suite des attentats de Paris et de l'explosion d'une bombe à bord d'un avion russe dans le Sinaï, fin octobre.

Par ailleurs, le groupe aéronaval du porte-avions Charles-de-Gaulle appareille aujourd'hui pour renforcer les opérations en Méditerranée orientale.

François Hollande à Washington et Moscou

S'adressant à des centaines de maires rassemblés pour l'écouter, le président français a exhorté en matinée la communauté internationale à « faire sa part » dans la campagne contre l'États islamique.

Exprimant la nécessité d'unir les forces engagées contre l'EI autant dans le monde que sur le terrain, en Syrie et en Irak, le président français a déclaré qu'il comptait rapprocher Moscou et Washington dans un effort commun pour en finir avec l'organisation armée.

« Je me rendrai mardi prochain à Washington et jeudi prochain à Moscou pour évoquer avec Barack Obama puis avec Vladimir Poutine la nécessaire coordination de nos actions pour travailler de manière décisive dans les meilleurs délais pour atteindre cet objectif », a déclaré François Hollande.

Les États-Unis et la Turquie s'attaquent au nettoyage de la frontière syrienne

Pendant que l'aviation russe et française concentrent le feu sur le fief de Raqqa, les États-Unis et la Turquie annoncent une intensification de leurs opérations pour repousser les combattants de l'État islamique de la bande frontalière qui sépare le nord de la Syrie et de la Turquie.

Selon le chef de la diplomatie turque, Feridun Sinirlioglu, les États-Unis et la Turquie ont mis au point « certains plans » visant à en finir avec la présence de l'EI à la frontière turque. « Une fois que ces plans auront été finalisés, nos opérations vont s'intensifier. Vous le verrez dans les prochains jours », promet le ministre des Affaires étrangères turc.