NOUVELLES
17/11/2015 19:35 EST | Actualisé 17/11/2016 00:12 EST

Nouvelle attaque contre des étrangers au Bangladesh: un prêtre italien grièvement blessé (police)

Un prêtre italien a été grièvement blessé par balles mercredi dans le nord du Bangladesh par un commando armé non identifié, dernier exemple en date d'attaques contre des étrangers imputées à des islamistes, a dit la police.

Le prêtre, identifié sous le nom du père "Piero", circulait à vélo dans la ville de Dinajpur (nord) quand des hommes armés à moto ont fait feu sur lui de façon rapprochée à plusieurs reprises avant de prendre la fuite, selon la police.

"Des assaillants à moto non identifiés ont tiré ce matin sur un Italien près de la station de bus de Dinajpur", a déclaré l'inspecteur de police Robiul Alam à l'AFP. La victime a été "grièvement blessée", a-t-il ajouté.

Agé d'une soixantaine d'années, le prêtre travaille depuis longtemps comme médecin dans une mission catholique de Dinajpur, a dit un autre prêtre, Anthony Sen, qui vit dans la même ville.

Selon M. Sen, Piero "circulait à vélo vers 08H00 (02H00 GMT) quand trois assaillants ont fait feu sur lui de près".

"L'une des balles l'a atteint au cou. Il saigne abondamment", ajoute-t-il.

Le policier a confirmé que le prêtre travaillait à Dinajpur, ville située à 350 km au nord de Dacca et proche de la frontière avec l'Inde.

Cette agression survient après la mort d'un travailleur humanitaire italien tué par balles en septembre, celle d'un agriculteur japonais quelques jours plus tard à Dacca, ces deux meurtres ayant été revendiqués par l'organisation Etat islamique (EI).

Le gouvernement du Bangladesh a nié la présence de l'EI derrière ces attaques, assurant qu'il n'y a "aucune présence" de l'organisation dans le pays.

Le Bangladesh doit aussi faire face à une série d'assassinats de blogueurs défenseurs de la libre pensée et d'un éditeur de livres laïques, des meurtres revendiqués par un groupe islamiste radical interdit.

sa/tha/ev-ef