NOUVELLES
18/11/2015 18:10 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Les Canadiennes terminent quatrièmes à Rio

L'équipe canadienne féminine de water-polo s'est inclinée 9-4 devant les Pays-Bas, mercredi à Rio de Janeiro, lors du match pour la médaille de bronze à un tournoi préparatoire aux Olympiques,

La défaite n'a en rien diminué l'enthousiasme d'un des deux coentraîneurs, Justin Oliveira, pour l'ensemble de son évaluation. « Nous sommes vraiment dans le coup pour une qualification et pour une médaille aux Jeux, c'est certain. Ce tournoi a étalé notre niveau de jeu et on peut vraiment compétitionner avec les autres nations. »

Le Canada avait entamé la phase préliminaire par un match nul de 6-6 contre l'Australie qui jouera pour la médaille d'or jeudi. La formation nationale a ensuite vaincu la Chine 7-6 avant de se heurter aux puissances que sont les Pays-Bas (défaite de 9-5) et les États-Unis (revers de 13-4).

Ces deux pays s'étaient affrontés en finale des mondiaux FINA en juillet dernier.

David Paradelo, l'autre entraîneur de l'équipe, considère que les Canadiennes se sont bien débrouillées contre les Néerlandaises. « Lors du match en phase préliminaire, on a eu des occasions de prendre l'avance, mais on n'a pas su rentabiliser. Le problème, c'est la performance qu'on a offerte face aux Américaines. On n'était pas au niveau. » 

Paradelo pense qu'il y a encore du temps pour se débarraser du complexe d'infériorité qui semble affliger ses joueuses contre leurs voisines du sud.

Une compétition intercontinentale en février leur permettra de les affronter à nouveau, avant le crucial tournoi de qualification olympique à Gouda aux Pays-Bas du 3 au 10 mars 2016.

Le Canada a raté sa qualification aux Jeux de Londres et il a récolté l'argent aux Jeux panaméricains de Toronto, quelques semaines avant que l'entraîneuse, Johanne Bégin, ne remette sa démission.

Oliveira et Paradelo ont pris la relève dans un contexte particulièrement délicat et avec un échéancier plutôt serré.