NOUVELLES
18/11/2015 11:47 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Le Syrien Zein Al-Rifai (AFP TV) remporte le prestigieux prix Rory Peck

Le Syrien Zein Al-Rifai, collaborateur régulier de l'AFP TV, a remporté mercredi à Londres le prestigieux prix Rory Peck, une distinction reconnue dans le monde entier qui récompense chaque année les meilleurs journalistes reporters d'images (JRI) pigistes.

Zein Al-Rifai, qui n'était pas présent pour la remise de son prix faute d'avoir obtenu un visa des autorités britanniques, a été distingué pour sa couverture, entre juin 2014 et février 2015, du quotidien de la population qui réside dans la zone tenue par les forces rebelles de la ville syrienne d'Alep.

Ancienne capitale économique de la Syrie, Alep est divisée depuis juillet 2012 en quartiers tenus par les forces gouvernementales dans l'ouest et ceux contrôlés par les rebelles dans l'est. Son sujet décrit avec pudeur la survie de ses habitants face aux bombardements du régime.

La directrice de l'information de l'AFP Michèle Léridon a salué sa victoire, qualifiant d'"inestimable" le travail des pigistes qui comme lui permettent de montrer au monde "la réalité de la tragédie syrienne alors que la plupart des médias internationaux n'envoient plus de reporter dans les zones de guerre en Syrie pour des raisons de sécurité".

"Zein et ses collègues travaillent courageusement dans des conditions très dangereuses pour documenter les atrocités de la guerre et nous sommes très fiers de voir son travail récompensé par ce prestigieux prix", a-t-elle ajouté.

Zein Al-Rifai est marié et âgé de 28 ans. Il était activiste contre le régime d'Assad au début de la révolution syrienne avant de cofonder l'Aleppo Media Center. Ses confrères et amis lui enseignent le maniement de la caméra. Il travaille depuis comme journaliste pigiste pour de nombreux médias internationaux, dont l'AFP avec qui il collabore régulièrement.

En août 2015, il est gravement blessé alors qu'il couvre les combats entre rebelles et forces gouvernementales au nord d'Alep.

Parmi les trois finalistes dans la catégorie news figuraient également le Palestinien Yahya Hassouna, un autre pigiste de l'AFP, et le Français Olivier Sarbil.

C'est la deuxième fois que l'AFP TV remporte ce prix après la victoire l'an dernier de Pacôme Pabandji, son reporter en Centrafrique.

En documentaires et magazines, le prix Rory Peck est allé à l'Irakien Zmnako Ismael pour un sujet sur des membres de la minorité irakienne yazidie fuyant le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Lancé en 1995 par la fondation Rory Peck, créée à la mémoire de Rory Peck, vidéaste indépendant tué à Moscou en 1993, le prix récompense les meilleurs reporters d'images indépendants du monde de l'information. La cérémonie est l'un des principaux évènements permettant à la fondation de lever des fonds.

bur-oaa/eg/cr