NOUVELLES
18/11/2015 16:35 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Le FBI met en garde l'Italie quant à des cibles potentielles à Rome et Milan

ROME — Le département d'État américain a prévenu les autorités italiennes que la basilique Saint-Pierre à Rome, la cathédrale de Milan et La Scala, ainsi que d'autres lieux comme les églises, synagogues, restaurants, théâtres et hôtels étaient identifiés comme étant des «cibles potentielles» d'attaques terroristes dans ces deux villes.

L'ambassade américaine à Rome a envoyé, tôt jeudi en Italie, un «message de sécurité pour les citoyens américains», affirmant que «des groupes terroristes pourraient possiblement utiliser des méthodes similaires à celles utilisées récemment lors des attaques de Paris». Elle a ajouté que les autorités italiennes étaient au fait de ces menaces.

Le message rappelle aux citoyens américains «de demeurer vigilants et conscients de leur milieu environnant».

Quelques heures plus tôt, la télévision publique italienne a rapporté que le FBI avait transmis les informations aux autorités italiennes concernant de possibles cibles d'attaques terroristes, incluant la place Saint-Pierre, la cathédrale de Milan et La Scala.

La radio publique RAI a annoncé «qu'il n'y avait pas de signes directs de menaces concrètes» en lien avec ces informations. La radio a cité des officiels gouvernementaux italiens non identifiés disant que l'Italie recevait ce type d'informations en provenance de diverses sources et qu'elle ne sous-estimait ou n'exagérait pas l'information provenant du département d'État américain. 

L'audience hebdomadaire du pape François s'est déroulée sans incident mercredi à la place Saint-Pierre. Le nombre de garde du corps du souverain pontife a toutefois été revu à la hausse.

La saison du théâtre de La Scala doit commencer le 7 décembre, jour de la fête de Saint-Ambroise, le patron de Milan.

Près de 700 soldats sont déployés dans les rues de Rome depuis les attaques de Paris de la semaine dernière.