NOUVELLES
18/11/2015 11:31 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

L'offre du CP pour Norfolk Southern pourrait se heurter à des obstacles

MONTRÉAL — Le rêve du Canadien Pacifique de créer le plus grand chemin de fer en Amérique du Nord pourrait se heurter à certains obstacles s'il faut se fier à l'accueil plutôt tiède que Norfolk Southern a réservé à son offre de 28 milliards $ US pour en prendre le contrôle.

La nouvelle entité née de la proposition de regroupement serait responsable d'un réseau ferroviaire de 53 000 kilomètres — ce qui est plus grand que la circonférence de la Terre — qui relierait les océans Pacifique et Atlantique, ainsi que le golfe du Mexique.

La transaction serait bien accueillie par l'industrie du transport de pétrole par rail, qui a connu une forte croissance ces dernières années, une tendance qui devrait se poursuivre.

Mais le CP devra surmonter certains obstacles, notamment les inquiétudes face à la concentration, la possible opposition des syndicats et la réaction de Norfolk Southern, qui a décrit l'offre comme «une manifestation d'intérêt non sollicitée, à faible prime, non contraignante et hautement conditionnelle».

Le Canadien Pacifique a présenté une offre composée à part égales d'espèces et d'actions, qui verrait les actionnaires de Norfolk Southern obtenir 46,72 $ US en argent et 0,348 action de la nouvelle entité en échange de chaque action de Norfolk qu'ils détiennent. Les actionnaires de Norfolk Southern détiendraient une participation de 41 pour cent dans le nouveau transporteur, qui serait inscrit à la cote des Bourses de New York et de Toronto.

La fusion du deuxième plus grand chemin de fer au Canada avec un des plus grands aux États-Unis devraient entraîner des économies d'exploitation annuelles de plus de 1,8 milliard $ US, selon le CP.

La nouvelle entité compterait initialement plus de 44 000 employés, mais ce nombre serait vraisemblablement réduit pour améliorer l'efficacité et réduire le ratio d'exploitation. Ses profits annuels s'élèveraient à plus de 3,1 milliards $, soit environ le double de ceux du CP, tandis que ses revenus annuels seraient de 21,5 milliards $, a estimé le CP.