NOUVELLES
18/11/2015 13:41 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

L'Italie renforce la sécurité de sites historiques sur le conseil du FBI

L'Italie a renforcé la sécurité autour de sites historiques à Rome, au Vatican et à Milan après avoir été avertie par le FBI de possibles attaques jihadistes, a rapporté la presse italienne mercredi.

La place Saint-Pierre, la cathédrale de Milan et le célèbre opéra de la ville, la Scala, font partie des cibles possibles mises en exergue par la police fédérale américaine, qui a aussi transmis aux autorités italiennes des informations sur cinq individus potentiellement dangereux présents en Italie.

Ces informations ne contiennent toutefois pas de détails sur des préparatifs d'attentats spécifiques, selon la presse.

L'Italie a renforcé ses mesures de sécurité après les attentats qui ont frappé Paris vendredi dernier, le Vatican et Rome en particulier étant considérés comme des cibles potentielles pour des jihadistes.

La propagande de l'Etat islamique (EI) a menacé le siège de l'Eglise catholique, mais des responsables italiens ont assuré ne pas avoir reçu de preuves d'un projet crédible visant à frapper la capitale italienne ou le Saint-Siège.

Des experts en déminage ont été dépêchés à l'ambassade américaine à Rome mercredi à la suite de la découverte d'un sac suspect à l'extérieur du bâtiment, a rapporté le Corriere della Sera. L'alerte en entraîné la fermeture pendant une heure d'une rue proche du centre de la ville.

ide/cr/lpt