NOUVELLES
18/11/2015 09:54 EST | Actualisé 18/11/2016 00:12 EST

Hollande et Ban Ki-moon ont évoqué l'adoption "rapide" d'une résolution contre le terrorisme (Elysée)

Le président français François Hollande et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon ont évoqué lors d'un entretien téléphonique mercredi l'adoption "le plus rapidement possible" d'une résolution contre le terrorisme au Conseil de sécurité, a indiqué la présidence française.

"François Hollande a rappelé sa volonté de voir adoptée le plus rapidement possible une résolution pour renforcer les moyens de la lutte contre le terrorisme et contre Daesh (acronyme arabe de l'organisation Etat islamique) et Ban Ki-moon l'a assuré de son soutien", selon la présidence.

Le président français avait demandé lundi devant le Parlement réuni en Congrès une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU "dans les meilleurs délais, pour adopter une résolution marquant cette volonté commune de lutter contre le terrorisme", dans la foulée des sanglants attentats de Paris vendredi soir.

Lors de leur entretien, Ban Ki-moon, qui s'est dit "choqué par ces événements effroyables", a rappelé que les participants au sommet du G20 dimanche et lundi à Antalya (Turquie) avaient fait part de "leur solidarité à l'égard du peuple français", a indiqué l'Elysée.

Le secrétaire général des Nations unies a par ailleurs salué les "décisions courageuses" prises par François Hollande après les attentats, en évoquant notamment la décision de maintenir la conférence de l'Onu sur le climat à Paris, à laquelle Ban Ki-moon se rendra le 30 novembre.

blb/lum/prh/cls