Vivre

Veuve Clicquot et le Québec : Une histoire d'amour qui dure depuis 160 ans!

Pour célébrer les 160 ans du Champagne Veuve Cliquot, une soirée commémorative a eu lieu au Château Frontenac, à Québec, un lieu symbolique pour Veuve Clicquot. Les Québécois sont friands de champagne, cela on le savait déjà, mais ce qu’on apprend c’est que Veuve Clicquot est leur marque préférée depuis 160 ans!

Un peu d’histoire

La France et le Québec entretiennent depuis longtemps des liens d’amitié. Même après le passage de la colonie sous le régime anglais, les gens d’ici continuèrent de vouer une passion à tout ce qui provenait de France.

Vers le milieu du 19e siècle, la reprise des relations diplomatiques entre la France et la Grande-Bretagne permettent à nouveau aux commerçants de l’ancien régime d’exporter leurs produits vers le Canada. Parmi ces produits, les premières cargaisons importantes de champagne arrivent par bateau sous la marque… Veuve Clicquot. Et c’est à Montréal et Québec, qu’elles sont livrées d’abord!

Les premières expéditions

Barbe Ponsardin devient veuve à 27 ans de son mari François Clicquot, ex-propriétaire de vignes et négociant en vins. N’ayant pas froid aux yeux, à une époque où les femmes ne se mêlaient pas de commerce, la Veuve Clicquot reprend les rênes de l’entreprise familiale.

Après avoir consolidé son marché en Europe, elle décide de s’attaquer au marché nord-américain. Elle conclut une entente avec une compagnie de Montréal, Ryan Brothers & Co., pour expédier ses premières caisses de champagne vers le Canada. Le 24 février 1855, la Veuve Clicquot écrit à Ed Ryan, un des associés: « Dans l’espérance de voir des relations suivies s’établir entre nous, je suis toute disposée à expédier, à titre d’essai, les vins que vous me demandez pour vos maisons de Québec et Montréal. »

Dans les mois qui suivent, 25 caisses de Veuve Clicquot sont envoyées à Québec, et autant à Montréal. L’élite québécoise s’entiche vite de ces élégantes bulles et la Veuve s’empresse d’expédier d’autres caisses pour fournir à la demande. C’est au tour du marché canadien d’être ensuite conquis, Vancouver d’abord, où les premières caisses débarquent en 1864, puis les provinces de l’Est et du Centre du Canada en 1885.

En 1939, lors de la première visite officielle du roi Georges VI et de son épouse la reine Élizabeth à Québec, du champagne Veuve Clicquot leur est servi au Château Frontenac, d’où le choix de ce lieu historique pour y célébrer le 160e de la marque au Canada.

La Marque, grande favorite encore aujourd’hui

Le champagne à l’étiquette jaune est aujourd’hui sans contredit le plus vendu au Québec et même au Canada.

Stéphane de Meurville, directeur général pour le Canada du Groupe Moët Hennessy, confirme : «Un million et demi de bouteille par an! Et c’est un marché en constante croissance, surtout au Québec. On sent qu’il y a ici un réel attachement avec la marque. ».

Si la Veuve avait le sens du marketing, on peut en dire autant des gens qui sont derrière la marque aujourd’hui. Non satisfaits d’être leaders dans leur catégorie avec la Carte Jaune, ils ont lancé cet été un nouveau produit – révolutionnaire pour le domaine du champagne - destiné à la mixologie.

« Avec Rich, on explore d’autres territoires. Le monde des cocktails est en train d’exploser, et si on veut suivre la tendance, et se rapprocher des jeunes aussi, il faut innover avec des produits destinés à leur marché. » déclare Dominique Demarville, chef de caves chez Veuve Clicquot.

Une histoire d’amour qui grandit avec l’offre de nouveaux produits, selon Monsieur De Meurville. « Les gens d’ici ont le sens de la fête en plus d’avoir bon goût, c’est donc normal que nos champagnes leur plaisent même après 160 ans ! ».