Le Père Noël débarque à Montréal samedi! (PHOTOS)

Le Père Noël ne déroge pas aux traditions qui lui sont chères, comme les biscuits et le verre de lait, les lutins qui préparent son arrivée dans les chaumières pendant tout le mois de décembre, et son habituel défilé montréalais sur la rue Sainte-Catherine, qui en sera, ce samedi, 21 novembre, à sa 65e édition.

Le défilé du père Noël 2015

On n’était qu’au début du mois, le mardi 3 novembre dernier, que le barbu – le vrai, bien entendu, et non pas l’un de ses imitateurs dépêchés en région – prenait déjà une pause de son emballage de cadeaux pour rencontrer les journalistes et détailler son programme du jour J.

Il avait choisi le cinquième étage de la Maison Ogilvy, rien de moins, pour faire sa conférence de presse et présenter les invités qui l’entoureront pendant cette matinée de festivités. Des lutins hauts comme trois pommes, qui avaient probablement congé de garderie en ce chaud début de semaine, l’accompagnaient, et ne se sont pas fait prier pour accepter quelques surprises, sous les regards attendris des adultes présents. Une petite fête qui donnait un agréable avant-goût de la prochaine «vraie» nuit de Noël.

Il vous semble qu’il est tôt, en novembre alors qu’il n’est pas encore tombé un flocon de neige sur Montréal pour jaser de Noël? Sachez que le Père Noël est un homme occupé, et qu’il faut l’attraper lorsqu’il est disponible. Et, avec les récents événements qui ont secoué Paris et le monde entier, il fera sans doute bon oublier nos tracas et plonger pendant quelques heures dans la magie des sapins, lumières et autres douceurs de ce paisible moment de l’année.

La Guerre des Tuques 3D en vedette

Donc, samedi, à compter de 11h, Papa Noël sera entièrement dévoué aux familles massées sur Sainte-Catherine Ouest, entre les rues Du Fort et Saint-Urbain, venues s’amuser avec lui. Dans son équipage se trouveront la fée des étoiles, alias Marie-Ève Janvier, et le chanteur Michaël, qui interprétera quelques beaux airs de Noël. Au total, 900 participants et artistes seront de l’événement pour émerveiller le public. Troupes de danse, fanfares, chorales, train électrique, mascottes et amuseurs costumés, et autres fantaisies totaliseront un kilomètre de divertissement et de musique. La procession comptera quinze chars allégoriques de grande dimension et six mini-chars aux couleurs féériques.

«C’est toujours un plaisir de le faire, s’est emballé Daniel Bouchard, producteur du Défilé du Père Noël depuis 12 ans. C’est toujours noir de monde, de la rue Du Fort, jusqu’au parvis de la Place des Arts. On a toujours été gâtés par la température, en plus. C’est un défilé qui est fait pour les tout-petits, c’est joyeux, c’est le lancement de la période des Fêtes. Les gens sont contents d’être là, et nous, on essaie de préparer un spectacle qui fera plaisir à tout le monde.»

Parmi les nouveautés à ne pas rater dans ce 65e Défilé du Père Noël, mentionnons trois wagons inédits, l’un dédié au Grand sapin, un autre baptisé À la recherche du Pôle Nord, ainsi que le troisième et non le moindre, le char invité de La Guerre des tuques 3D. Un joli clin d’œil au film-culte qui revit présentement sur grand écran, en version animée en trois dimensions. Le chanteur Jonathan Painchaud sera la voix de ce tableau, où devraient voler quelques boules de neige!

Un mot du Père Noël

Financé en majeure partie par le regroupement Destination centre-ville et des partenaires privés, et toujours populaire, le Défilé du Père Noël ne voit pas du tout son existence menacée, malgré le contexte économique hasardeux du moment. Qui plus est, les Montréalais peuvent s’estimer chanceux, car leur Défilé du Père Noël est le plus vieux rassemblement du genre au Canada.

«Le premier avait été réalisé par Eaton, à l’époque, a précisé Daniel Bouchard. Le défilé a cessé d’être produit pendant la Guerre, mais est revenu par la suite. Ça n’a donc pas été 65 éditions consécutives, il y a eu quelques pauses à travers ces années-là.»

S’il lui est arrivé de se faire remplacer par des «représentants», au cours de ces 65 années, conflits d’horaires obligent, le «vrai» Père Noël est officiellement au rendez-vous depuis 17 ans, et adore répandre la joie dans la foule.

«Moi, je me considère, sincèrement, comme un porteur de bonheur et un agent de sourires, a souligné l’homme aux habits rouges. C’est toujours émouvant de voir le public vibrer. J’aime envoyer la main, envoyer des bisous, faire chanter les gens. Je commence toujours par ma préférée, Petit Papa Noël…»

Une fée des étoiles enceinte

Pour une rare fois, le Père Noël devra ajuster un brin la robe de sa fée des étoiles, car Marie-Ève Janvier, qui endosse cette année ce rôle important, est enceinte de cinq mois. La jeune femme ne cache pas que de personnifier la fameuse fée à cet instant précis de son parcours professionnel et personnel revêt une signification très particulière.

«Déjà, j’aurais été super excitée de me faire demander d’être la fée des étoiles, même si je n’avais pas été enceinte, a spécifié Marie-Ève, un sourire joyeux aux lèvres. On a toutes hâte de mettre la robe, d’envoyer la main, de se mettre des brillants dans la face, d’être sur un char allégorique, dans une parade, et d’être regardée par des enfants heureux de voir le Père Noël. Je suis la première partie du Père Noël! C’est hot! (rires) Mais d’être enceinte et de porter un bébé qui, un jour, va avoir hâte de voir le Père Noël, c’est très émouvant. Je vais pouvoir lui dire un jour que sa maman a été la fée des étoiles…»

Le chanteur Michaël, dont l’album Nuit de Noël est sur les tablettes depuis quelques jours, offrira quelques-uns des titres de son disque en guise de trame sonore de l’avant-midi. L’homme est un abonné du Défilé du Père Noël et partage son engouement avec les siens, dont ses deux fils de 13 et 15 ans, qui chantent d’ailleurs avec lui sur l’opus Nuit de Noël.

«J’ai participé au défilé pendant plusieurs années avec la gang de Décembre, de Québec Issime. À cette époque, j’étais dans les personnages du spectacle. Mes enfants en ont aussi fait partie. Noël est toujours très significatif chez nous», a dit Michaël.

Autre amie du Père Noël, Anouk Meunier sera encore de la partie cette année pour animer la retransmission télévisée du défilé, qui sera présenté en simultané à TVA et à Yoopa le dimanche 22 novembre, à 16h30 (en rediffusion le 5 décembre à 14h30 à TVA et le 21 décembre à 13h30 et le 25 décembre à 12h30, à Yoopa).

Anouk sera à nouveau flanquée de ses collègues Pierre-Yves Lord et Anick Dumontet, et de la marionnette Théo, pour narrer la grande marche festive aux téléspectateurs.

«Moi, je suis une petite fille, encore, s’est emballée la co-animatrice d’Accès illimité, à TVA. J’ai gardé mon cœur d’enfant et je m’émerveille facilement, dans la vie. C’est ce que les gens me disent souvent. Avec le défilé, on est dans le feu de l’action. C’est comme un gros coup d’éclat, une grosse dose d’énergie, de se retrouver parmi la foule. Pour moi, c’est le coup d’envoi au temps des Fêtes.»

Pour plus d’informations sur le défilé du Père Noël à Montréal, consultez le www.defileduperenoel.com ou la page Facebook de l’événement. Il sera possible de vivre la parade en temps réel sur les réseaux sociaux, à l’aide du mot-clic #noelcentreville.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le défilé du père Noël 2014