NOUVELLES
16/11/2015 09:41 EST | Actualisé 17/11/2015 10:35 EST

Active Park Assist de Ford: Laisseriez-vous votre voiture se garer par elle-même? (VIDÉO)

Le stationnement en parallèle. Exercice final et décisif de la majorité des évaluations de conduite et crainte ultime de la plupart des conducteurs. Personne n’aime vraiment se garer en parallèle, surtout dans un centre-ville bondé avec des dizaines d’yeux rivés sur nous en plus des voitures qui attendent impatiemment dans notre rétroviseur.

Les manufacturiers semblent au fait de ces craintes, et depuis quelques années plusieurs proposent différentes technologies destinées à faciliter, ou simplement éliminer, les manœuvres de stationnement en parallèle. C’est le cas notamment chez Mercedes-Benz, Toyota, Lexus, BMW, Audi, Jeep, Lincoln et Ford qui offrent des systèmes de stationnement automatique en parallèle, mais également perpendiculaire dans certains cas et sur certains modèles.

Ford est certainement un joueur clé dans le développement des technologies de stationnement autonome. Le constructeur américain offre en effet ce type de système, baptisé Active Park Assist, sur la majorité de ses modèles en option, incluant des véhicules sur lesquelles l’on ne s’attend pas à voir ce genre de dispositif, comme la Focus par exemple.

LIRE AUSSI : Ford rend public ses brevets pour l’électrification des voitures

J’ai eu l’occasion d’essayer l’Active Park Assist à quelques reprises au cours de la dernière année et plus récemment dans un Ford Edge lors d’un petit événement organisé par Ford au Vieux-Port de Montréal.

Le fonctionnement est assez simple. L’on appuie sur un bouton situé près du levier de la boîte de vitesse afin d’activer le système. Ce dernier se met alors à rechercher des espaces disponibles et indique au conducteur lorsqu’il détecte un endroit qui fera l’affaire. Le système fonctionne autant pour les stationnements en perpendiculaire qu’en parallèle. Ah oui, il peut également vous aider à sortir de votre espace de stationnement.

Une fois l’espace trouvé, le système prend le contrôle de la direction, laissant au conducteur le soin d’appliquer les freins et changer les rapports de la boîte de vitesse automatique.

Plus précisément, l’on voit le volant tourner devant nous comme si un fantôme était assis sur nos genoux. Le spectacle est toujours unique, et il faut faire attention de ne pas être distrait au point d’oublier d’appliquer les freins quand le système nous le dit.

Parfois, nous ne pouvons nous empêcher de freiner prématurément. Le système étant contrôlé par une série de capteurs et un ordinateur pour gérer le tout, il s’avère beaucoup plus téméraire qu’un humain, et je dois avouer avoir parfois perdu confiance en sa capacité de savoir où il dirigeait le véhicule. En d’autres termes, il passe très près des obstacles environnants.

Mais il n’y a jamais de collision, et le système fonctionne exactement comme il se doit. Et contrairement aux premiers dispositifs du genre, il travaille assez rapidement, aussi rapidement du moins que la moyenne des conducteurs au moment d’effectuer la même manœuvre.

La conclusion est donc que moyennant un supplément qui varie en fonction du modèle (une option de 400 $ sur la Focus Titanium), il est possible de laisser notre voiture faire le travail pour nous au moment de se garer.

Il est beaucoup question de l’arrivée des véhicules autonomes depuis quelque temps, mais le système Active Park Assist et d’autres semblables, sans compter le dispositif de conduite autonome offert par Tesla, démontrent clairement que l’automatisation de la conduite, à petite échelle du moins, est déjà parmi nous.

Pas nécessairement accessible (un modèle Ford équipé du Active Park Assist sera assez dispendieux, surtout si l’on compare au modèle de base), cette technologie est-elle nécessaire? Voilà la question.

Avant de faire appel au système, j’ai effectué un stationnement en parallèle sans l’aide de la caméra de recul ni du système d’assistance au stationnement. Il n’était pas parfait (j’étais un peu loin du trottoir), mais la qualité m’aurait permis de passer sans difficulté un test d'aptitudes de conduite, et j’ai été assez rapide qu’aucun bouchon de circulation ne m’aurait été attribué au centre-ville de Montréal.

Le stationnement de l’Active Park Assist, lui, était parfait, tout simplement.

Dès qu’il y a évolution, il y a un débat. Le monde de l’automobile n’y échappe pas, que ce soit du côté de la voiture électrique ou de la conduite autonome. Personnellement, je vois le stationnement en parallèle comme un petit défi à relever et je préfère garder le contrôle, même si je ne suis pas aussi efficace que l’ordinateur. Sauf que j’adore tout ce qui a trait à la conduite.

D’autres, qui voient l’auto comme un moyen de transport seulement, accepteraient volontiers le stationnement automatique.

Laisseriez-vous votre voiture se garer pour vous? Tout le monde aura son opinion.

Galerie photo Ford Explorer Voyez les images