NOUVELLES
15/11/2015 08:33 EST | Actualisé 15/11/2015 08:35 EST

Premier contact Mercedes-Benz Classe C coupé 2017: il ne reste plus qu'à attendre (PHOTOS)

LuxuryCarMagazine

(Malaga, Espagne) — Agile, sexy et dynamique, la nouvelle Mercedes-Benz Classe C n’a en commun avec sa prédécesseure que le nom. Celle à laquelle on réfère dorénavant comme le modèle qui cible « le cœur et la raison » a subi une spectaculaire cure de rajeunissement, lui offrant un rafraîchissement esthétique et dynamique.

La Mercedes-Benz Classe C, c’est le modèle populaire de la compagnie allemande. En déclinaison berline, cette petite voiture se confronte aux ténors d’une catégorie excessivement compétitive, et s’en sort avec les honneurs. Surtout depuis son remodelage effectué pour l’année-modèle 2016.

Le coupé, lui, a ses adeptes. Moins nombreux, ils n’en sont pas moins fidèles et souhaitent pouvoir compter sur la personnalité propre à ce genre de véhicule : une conduite inspirée et nerveuse dans un environnement haut de gamme et confortable. On n’en attend pas moins d’une Mercedes-Benz.

Galerie photo Mercedes-Benz C300 2017 Voyez les images

Nouvelle allure

N’importe quelle voiture deux portes affiche un air de sportivité plus évident. La nouvelle Classe C ne fait pas exception à la règle, et la silhouette remaniée accentue encore cet aspect.

Ainsi, toutes les dimensions de la voiture ont grandi. Elle affiche désormais une longueur augmentée de 95 mm, une largeur supplémentaire de 40 mm et un empattement plus long de 80 mm. Même la hauteur de roulement a été abaissée de 15 mm.

Physiquement, on a redessiné la silhouette pour la rendre encore plus aérodynamique, et insisté davantage sur des traits latéraux donnant plus de caractère à l’ensemble. La calandre affiche, comme il se doit, l’étoile d’argent sur un dessin plus moderne.

L’habitacle s’inspire directement de celui de la berline, reprenant la qualité de finition, bien entendu, mais aussi et surtout l’ergonomie de sa grande sœur. Au centre de la planche de bord, un écran de 8,2 pouces affiche le système Comand avec navigation et toutes les commandes de confort, que l’on peut manipuler à l’aide de la molette logée entre les sièges, ou à l’aide du pavé tactile installé au même endroit. Moins intuitif, le pavé tactile demande un certain temps d’apprentissage avant d’être parfaitement maîtrisé. Quant à l’écran, on aime ou pas le style. Moi, c’est moins…

Alors que la combinaison chrome, boiseries et cuir est offerte en différentes nuances, avouons tout de même que celle de notre version d’essai, équipée d’appliques noires laquées, donnait une impression de simple plastique. Impression vite oubliée au toucher cependant.

LIRE AUSSI:

Le Range Rover Evoque Cabriolet : un rare VUS décapotable

Un bon mot pour les sièges enveloppants et faciles à manipuler pour trouver la position idéale de conduite. Et un mot de courage pour ceux et celles qui tenteront de séjourner trop longtemps aux places arrière. La courbe de toit donne une allure spectaculaire, mais prive les passagers d’un dégagement suffisant, même pour les passagers de taille très moyenne comme je le suis. L’accès en est évidemment difficile, mais rappelons-nous que nous sommes ici en présence d’un coupé.

Sous le capot de la C300 – la première de la famille qui fera son apparition sur nos marchés – se retrouve un moteur turbo quatre-cylindres de 2,0 litres développant 241 chevaux et 273 livres-pied de couple qui se déclenchent nerveusement, permettant des accélérations plus que raisonnables.

Sur la version de base, le moteur sera jumelé à une boite automatique à sept vitesses, mais les versions 4MATIC et C450 qui arriveront plus tard dans l’année pourront compter sur la 9G-tronic, une boite à 9 rapports plus rapide d’intervention. Une C63 AMG (et sa version S) sera aussi disponible.

Des tonnes de technologie

La Mercedes-Benz Classe C offre non seulement une conduite agréable, mais elle propose aussi un ensemble technologique sophistiqué. Ainsi, en simples termes de sécurité, elle s’équipe d'un détecteur d’angles morts, de systèmes précollision, de système de détection et d’un régulateur de vitesse intelligent. Sur une base optionnelle, elle pourra aussi proposer une assistance automatisée au stationnement.

Même en matière de conduite, la Classe C devient techno. Ainsi, elle propose plusieurs modes de conduite qui modifient à la fois la direction, les suspensions et l’accélération. En mode Eco, elle maximise la consommation. En mode confort, elle fournit une randonnée agréable et est parfaite pour les routes moins exigeantes.

Avouons cependant que sur les routes sinueuses de la Costa Del Sol, les modes Sport et Sport+ ont permis d’exploiter davantage le dynamisme de la voiture. D’autant que notre version d’essai était munie du système de suspension Air Matic, un système sophistiqué qui corrige électroniquement et en temps réel la réponse des amortisseurs.

Conclusion

On ignore encore le prix de la nouvelle Mercedes-Benz Classe C, mais bien qu’elle ne soit pas parfaite, elle améliore considérablement l’ancienne génération à tous points de vue. Sans histoire et sans soucis si on le souhaite, la nouvelle Classe C a dans le ventre tout ce qu’il faut pour donner aussi un peu de sensations aux randonnées.

Soyez cependant patient : les premières Mercedes-Benz Classe C n’arriveront que tard au printemps 2016 au Canada.

Source: LuxuryCarMagazine.com