NOUVELLES
15/11/2015 12:12 EST

Attentats de Paris: une marche silencieuse à Montréal rassemble près de 5 000 personnes (PHOTOS)

En famille avec parfois de jeunes enfants, ou entre amis drapés aux couleurs de la France, les Montréalais ont défilé en silence par un dimanche froid en hommage aux victimes des attentats de Paris.

"Personne ne nous mettra à genoux - Vive la France", a écrit sur sa pancarte Lyn Quirion, Québécoise d'une quarantaine d'années venue comme près de 5 000 personnes pour cette marche de solidarité.

"Les terroristes détruisent nos valeurs", celles du Québec et de la démocratie, confie-t-elle à l'AFP aux côtés de son mari français.

D'autres pancartes ou banderoles flottaient au-dessus du long cortège déclinant des messages comme "Même pas peur", "Je suis Paris" ou la phrase de Martin Luther King, "Laissons la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer".

Galerie photoMarche silencieuse à Montréal - 15 novembre Voyez les images

"Trop c’est trop, je suis vraiment en colère et je pense qu’on ne peut pas accepter l'innommable. Il faut qu'à un moment donné, ça cesse", déclare Sylvie, au bord des larmes.

Parmi les ressortissants français et canadiens, partis un peu plus tôt de la  grande esplanade du quartier des spectacles de la métropole québécoise, Aude, Française de 30 ans installée à Montréal depuis un peu plus d'un an, est venue manifester sa solidarité et "montrer que l'on s'oppose à ce genre de situation". 

Sabine, Canadienne de 25 ans, connaît tous les lieux où se sont déroulés les attentats: "Quand j'ai visité Paris, je suis allée au Bataclan, je fréquente des métaleux (ndlr: fan de musique Metal), c'est le coeur qui me porte à être ici".

"Tout le monde le dit, on n'a pas peur. On est là, on sera toujours là et à notre échelle" loin de Paris, participer à la marche silencieuse "est la seule chose qu'on peut faire, c'est montrer notre soutien", explique Emilie, jeune étudiante de 22 ans.

Liberté, égalité, fraternité

Pour Christine Echelard, Montréalaise d'adoption depuis plus de 30 ans, "l'émotion et la consternation sont aussi fortes" que lors des attentats de Charlie Hebdo en janvier.

Doucement le cortège s'est ébranlé jusqu'au consulat de France où une minute de silence a été observée en mémoire des 132 morts dans les attentats de Paris vendredi soir, selon le dernier bilan.

"Nous ne cèderons pas à l'intimidation, nous allons protéger nos valeurs" pour "faire front commun contre la haine et la violence et conserver nos valeurs d'ouverture et de partage", a déclaré le maire Denis Coderre après avoir déposé une gerbe de lys blancs devant le consulat où un mémorial improvisé a été érigé.

"Les Montréalais sont à nos côtés et nous sommes profondément touchés par la solidarité qu'ils nous témoignent", a indiqué Catherine Feuillet, consule générale de France à Montréal.

"Nous clamons le même message face à l'horreur, et défendrons nos valeurs, liberté, égalité et fraternité", a-t-elle lancé à la foule.

Puis la foule a entonné la Marseillaise avant pour certains d'aller déposer des fleurs, laisser un message ou allumer des bougies.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photoRassemblement à Montréal pour Paris - 14 novembre 2015 Voyez les images