POLITIQUE
14/11/2015 05:31 EST | Actualisé 14/11/2015 05:41 EST

Consulat de France à Québec : Couillard et PKP côte à côte en solidarité avec Paris (VIDÉO)

QUÉBEC –Philippe Couillard et Pierre Karl Péladeau sont venus offrir leur appui au consul général de France à Québec samedi, au lendemain des attentats de Paris.

Le premier ministre et le chef de l’opposition officielle étaient accompagnés des maires de Québec et Montréal, de même que de la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre.

Quelques centaines de personnes s’étaient déplacées pour rendre hommage à la centaine de victimes des attentats du 13 novembre. Plusieurs ont déposé des bouquets de fleurs ou des chandelles devant les bureaux du consul, situé à quelques pas du Château Frontenac.

Philippe Couillard a profité de son allocution pour dénoncer un «acte de barbarie et de lâcheté inqualifiable». Mais le premier ministre a également invité les Québécois à ne pas tourner le dos aux réfugiés, «les premières victimes de la terreur qui viennent chercher chez nous la paix, la tranquillité et la sécurité».

Le Canada a promis d’accueillir 25 000 réfugiés d’ici Noël. De ce nombre, 6 000 devraient s’installer au Québec.

«L’horreur a frappé hier soir dans les rues de Paris», a pour sa part affirmé Pierre Karl Péladeau. Le chef péquiste a qualifié les attentats d’attaque «sournoise» à l’endroit des valeurs de la République française.

Tout comme le premier ministre, le maire de Québec Régis Labeaume a plaidé en faveur des migrants syriens, «ces centaines de milliers de personnes qui souffrent quelque part dans les camps de réfugiés».

«C’est à nous au Québec de décider si, malgré ces circonstances-là, nous maintenons nos convictions d’humanisme. Les miennes sont encore plus fortes ce matin», a affirmé le maire de Québec.

De son côté, le maire Denis Coderre a promis de ne pas fléchir face à la menace terroriste. «Nous ne cèderons pas à l’intimidation. Nous ne cèderons pas à la terreur», a lancé le maire Denis Coderre.

La courte cérémonie s’est terminée au son de l’hymne national français, La Marseillaise, reprise en chœur par la foule.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Attentats de Paris du 13 novembre 2015 Voyez les images