DIVERTISSEMENT
13/11/2015 03:37 EST | Actualisé 13/11/2015 04:07 EST

«Hunger Games»: Jennifer Lawrence fait ses adieux à Katniss Everdeen (VIDÉO/PHOTOS)

La recette a déjà fait ses preuves. Comme pour Twilight, Harry Potter ou Divergent, scinder le dernier tome de la trilogie Hunger Games en deux films permet d’étirer la sauce afin d’engranger le plus de bénéfices possible au box-office.

Jusqu’à présent, la franchise apocalyptique, tirée des romans jeunesses d’anticipation de Suzanne Collins, a rapporté plus de 2,3 milliards de dollars de recettes à travers le monde. L’épilogue de La révolte, réalisé par Francis Lawrence, devrait sans aucun doute faire exploser les chiffres.

Pourtant, l’histoire doit bien avoir une fin. Alors que Panem brule sous les bombes, tout se décide dorénavant à partir du District 13 où les rebelles crient vengeance. Au cœur du dernier volet explosif de la saga Hunger Games, sur nos écrans le 20 novembre prochain, Katniss Everdeen et ses amis y affrontent le dictatorial Président Snow dans un ultime combat à l'intérieur même du Capitole.

Jennifer Lawrence – actrice la mieux payée au monde – incarne toujours cette jeune héroïne emblématique issue du malheureux District 12 et dont la popularité n’a cessé de grandir depuis qu’elle a remporté contre toute attente les 74es Hunger Games. Katniss et Jennifer ont plusieurs points en commun. L’une, adulée par les habitants des districts en rébellion, tandis que l’autre, vénérée par les bonzes des gros studios hollywoodiens, elles sont toutes les deux à leur manière sous le feu des projecteurs.

«Elle est gentille, elle est féroce, elle est indépendante d'esprit. Elle est forte, mais clémente. J'aimerais posséder une part de son courage et de sa prévenance», a précisé la comédienne lors d’une conférence de presse tenue à Berlin et qui a réuni pour l'occasion l’ensemble de la distribution, Julianne Moore, Donald Sutherland, Josh Hutcherson et Liam Hemsworth en tête.

L’actrice, oscarisée en 2013 pour son interprétation dans Silver Linings Playbook, a ajouté qu’interpréter Katniss n’a pas été sans effet. «Je pense qu'il est impossible de vivre quatre ans dans la peau d’une telle figure, sans être inspiré par elle. Elle m'a sans doute transmis un peu de sa rage, et de son sens critique.»

Galerie photo «Hunger Games» Voyez les images

Les jeux sont faits

C’est maintenant sur le ton de la nostalgie que Jennifer Lawrence parle de son expérience. Bientôt le phénomène Hunger Games ne sera plus que de l’histoire ancienne. Mais il n’y a pas que les millions d’admirateurs qui pleurent la fin de la saga, Jennifer Lawrence aussi est triste.

«Le dernier jour du tournage était très émotif, a-t-elle raconté. Les membres de la distribution ont été une véritable famille pour moi. Un an plus tard, je me dis que ce dernier film était le couronnement de l'aventure de Katniss.»

En conférence, elle n’est pas allée jusqu’à faire le signe du geai moqueur – les trois doigts du milieu de la main levée vers le ciel comme symbole de ralliement –, mais on sentait les adieux définitifs. Pour résumer l’effet Hunger Games, le mot de la fin à l’ainé Donald Sutherland qui interprète à 80 ans l’impitoyable Président Snow. L’acteur canadien voit dans la série une sorte d’appel populaire qui doit pousser la jeunesse à se battre pour un avenir meilleur.

«L'objectif de chaque personne impliqué dans ce projet est d'en faire un catalyseur pour les jeunes du monde entier, qu'ils y voient leur destin tragique et la possibilité d'un futur convenable», a-t-il conclu.

The Hunger Games: Mockingjay - Part 2 (Hunger Games: La révolte - dernière partie) – Science-fiction dystopie – Les Films Séville – 137 minutes – Sortie en salles le 20 novembre 2015 – États-Unis.