POLITIQUE
12/11/2015 05:32 EST | Actualisé 12/11/2015 05:38 EST

Légalisation de la marijuana : les vétérans pourraient en bénéficier, estime le ministre des Anciens combattants Kent Hehr

OTTAWA – Le ministre des Anciens combattants, Kent Hehr, pense que la légalisation de la marijuana pourrait rendre la drogue plus accessible aux vétérans qui en ont besoin pour des raisons de santé.

« Nous allons nous assurer que la marijuana médicale est étudiée et rendue accessible par certains moyens afin que le plus de gens possible puissent en bénéficier », a-t-il dit au HuffPost en point de presse.

En campagne électorale, le premier ministre Justin Trudeau avait promis de régulariser et de légaliser la drogue « tout de suite ».

LIRE AUSSI : Ce militant pro-cannabis s'inquiète de la légalisation de la marijuana. Voici pourquoi.

Kent Hehr estime que le gouvernement devra adopter « les meilleures pratiques » pour s’assurer que le cannabis médical soit disponible « dans le meilleur intérêt de la politique publique ».

« Et évidemment, avec [la légalisation], les vétérans auront plus d’options pour se procurer du cannabis plus facilement qu’en ce moment. »

Il n’a pas voulu s’avancer davantage sur le sujet, ajoutant que « Rome ne s’est pas construite en un jour » et que la plateforme libérale, elle, ne se réalisera pas pendant la nuit.

Les vétérans ont droit jusqu’à 10 grammes de marijuana médicale par jour sous différentes formes, une quantité approuvée par le ministère des Anciens combattants du Canada.

Le coût total des remboursements, lui, a plus que décuplé en l’espace d’un an. Le gouvernement a déboursé 5 225 107$ au cours de l’année 2014-2015, alors que ce chiffre était de 416 784$ en 2013-2014.

En ce moment, 25 compagnies sont mandatées par Santé Canada pour vendre la drogue à des fins médicinales pour un marché qui représenté 80 millions de dollars par année.

Le leader du gouvernement, Dominic Leblanc, avait expliqué que des changements étaient à prévoir dans le Code criminel du Canada afin de légaliser la marijuana. La consommation à des fins médicales est légale depuis 2001.

« Les Canadiens devraient s’attendre à ce que les promesses faites pendant la campagne, comme des changements au Code criminel, soient réalisées d’une manière responsable en coopération avec les provinces et d’autres actionnaires intéressés », avait-il dit la semaine dernière.

La ministre de la Santé, Jane Philpott, et la ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, s’occuperont du dossier.

« Beaucoup de bruit pour rien »

Le ministre Kent Hehr a rejeté du revers de la main des accusations voulant que son ministère ait voulu renflouer sa liste de donateurs potentiels le Jour du Souvenir.

Dans un courriel envoyé mercredi, le Parti libéral du Canada invitait le public à remercier les membres des Forces armées et les vétérans « pour leurs services et leurs sacrifices ».

Le parti demandait aussi de fournir son nom, son adresse courriel et code postal.

Selon La Presse Canadienne, de telles sollicitations seraient du « data mining » pour identifier de possibles partisans et des contributeurs.

« Écoutez, je suis le ministre des Anciens combattants. Hier était le Jour du Souvenir. J’appartiens à un parti politique », a énuméré Kent Hehr, qui dit avoir offert une tribune à des gens qui avaient déjà exprimé un intérêt pour le parti.

« Si quelqu’un ne peut pas exprimer ces sentiments et ces émotions en ligne aujourd’hui, vous savez, je pense que c’est beaucoup de bruit pour rien. »

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Quelques exemples de lois sur le cannabis dans le monde Voyez les images