NOUVELLES
11/11/2015 09:15 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Thomson Reuters veut vendre sa division des sciences

TORONTO — Thomson Reuters (TSX:TRI) explore diverses «options stratégiques» pour une de ses plus petites divisions spécialisée dans la propriété intellectuelle et la science.

La société a précisé qu'elle utiliserait tout produit issu d'une vente de la division pour investir dans ses activités de base, rembourser une partie de sa dette ou racheter des actions.

Thomson Reuters se concentre principalement sur ses services d'information professionnelle, mais le groupe médiatique canadien était à l'origine un des propriétaires du quotidien «The Globe and Mail», du «Times» de Londres et de dizaines de plus petits quotidiens à travers le monde.

Pendant les neuf premiers mois de 2015, ses revenus ont totalisé 9 milliards $ US — dont plus de la moitié provenait de sa division de la finance et du risque. Au cours de la même période, la division de la propriété intellectuelle et de la science a généré des recettes de 731 millions $ US.