NOUVELLES
11/11/2015 07:40 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Scandale du Mondial-2006 - Beckenbauer refuse de s'exprimer en public

Franz Beckenbauer refuse de s'exprimer en public sur le scandale autour du Mondial-2006 et réserve sa parole seulement aux enquêteurs internes de la Fédération allemande de football (DFB), a annoncé mercredi le management du "Kaiser".

"Franz Beckenbauer se tient à la disposition des autorités compétentes et ne s'exprimera donc pas en public", peut-on lire dans le communiqué de son management.

Beckenbauer, 70 ans, est une figure clé dans l'affaire de corruption supposée pour l'attribution du Mondial-2006 à l'Allemagne, dont il était président du Comité d'organisation.

Le "Pape" du football allemand, champion du monde comme joueur puis comme entraîneur, est resté silencieux depuis la révélation de l'affaire par l'hebdomadaire Der Spiegel mi-octobre évoquant un versement de 6,7 millions d'euros de la DFB à la Fifa.

Beckenbauer ne s'est exprimé depuis qu'à travers deux communiqués laconiques. Il a nié tout soupçon de pots-de-vin, puis admis "une erreur" en acceptant un versement à la Fifa, supposé selon la DFB servir de garantie pour l'obtention d'une subvention très importante pour l'organisation du Mondial-2006.

La pression est montée d'un cran mardi, lorsque la DFB a fait état de l'existence d'un "accord signé par Franz Beckenbauer pour l'Allemagne et Jack Warner pour la Concacaf" juste avant que la Coupe du monde 2006 ne soit attribuée en 2000 à l'Allemagne.

Il a été précisé que cet accord "promettait divers services mais pas de bénéfices financiers directs" et que rien n'indiquait qu'il avait "influé sur le vote de Jack Warner", ancien vice-président de la Fifa et président de la Concacaf suspendu à vie depuis fin septembre.

Selon une source proche du dossier, l'accord portait sur l'organisation de matches amicaux et l'attribution de tickets pour ces rencontres.

Jack Warner a nié mercredi tout accord avec le Comité d'organisation du Mondial-2006 dirigé par Franz Beckenbauer.

"Je n'ai jamais passé un quelconque accord avec quelqu'un du Comité d'organisation allemand de la Coupe du monde 2006", a répondu Warner dans un échange d'emails mercredi avec la chaîne allemande Sport1.

Selon des informations basées sur des dossiers du FBI, Bild rapportait mercredi que Warner aurait eu un compte secret à la First Citizen Bank sous l'intitulé "LOC Germany Limited". LOC est l'abbréviation pour Comité d'organisation local.

sg/tba