NOUVELLES
11/11/2015 03:02 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Le gouvernement birman félicité Aung San Suu Kyi pour sa performance électorale

RANGOUN, Myanmar — La transition de la Birmanie vers la démocratie a fait un bond en avant mercredi, quand la formation politique de l'opposante Aung San Suu Kyi a dit avoir été félicitée par le gouvernement pour son avance au terme des élections parlementaires de dimanche.

Le message de félicitations aurait été transmis au parti par le ministre de l'Information Ye Thut, au nom du président Thein Sein.

Ye Thut aurait assuré que le gouvernement est en faveur d'une passation pacifique des pouvoirs «en respect avec l'échéancier prévu par la loi». Il n'était pas disponible pour commenter.

Ce message pourrait alléger les inquiétudes de ceux qui craignent que l'armée birmane ne refuse de reconnaître la victoire de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) de Mme Suu Kyi, comme elle l'avait fait après les élections de 1990.

Cela pourrait aussi vouloir dire que la Birmanie est sur le point, pour la première fois en plusieurs décennies, d'être dirigée par un gouvernement qui n'est pas contrôlé par les militaires.

La victoire de la LND semble devoir être si importante que le parti devrait être en mesure de choisir le prochain président. Une clause de la Constitution interdit toutefois à Mme Suu Kyi d'être présidente, puisque son défunt mari et ses enfants sont britanniques.

Mme Suu Kyi a néanmoins affirmé qu'elle deviendra la leader de facto du pays, «au-dessus du président», si sa formation forme le prochain gouvernement. Elle a expliqué à la télévision singapourienne qu'elle prendra toutes les décisions, en sa qualité de leader du parti. Elle a ajouté que le prochain président devra comprendre qu'il n'a aucun pouvoir et que son rôle est de gouverner selon les positions du parti.

La commission électorale a annoncé les résultats pour 151 sièges de la chambre basse, dont 135 ont été remportés par la LND. À la chambre haute, la commission accorde à la LND 29 des 33 sièges dont les résultats sont connus.

Mme Suu Kyi a remporté un siège dans la région de Rangoun.

Un porte-parole de la LND a déclaré mardi que le parti s'attend à remporter 80 pour cent des voix.