NOUVELLES
11/11/2015 06:22 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

La Suisse accepte d'extrader Figueredo vers l'Uruguay; les É.-U. ont un veto

BERNE, Suisse — Le Département fédéral de la justice et de la police (DFJP) de Suisse a déclaré qu'il avait approuvé l'extradition du suspect Eugenio Figueredo dans le dossier de la corruption à la FIFA vers son pays natal, l'Uruguay, bien que la décision puisse ne jamais être exécutée.

Les États-Unis peuvent imposer leur veto afin d'empêcher l'extradition de Figueredo — qui a déjà été accordée par la Suisse — car celle-ci est encore en attente d'approbation.

Figueredo, un ex vice-président de la FIFA, est accusé d'avoir accepté des pots-de-vin et d'avoir obtenu de manière frauduleuse la citoyenneté américaine. Le DFJP a indiqué que Figueredo, qui est âgé de 83 ans, en a appelé de la requête d'extradition aux États-Unis.

En août, dans un autre dossier en lien avec cette histoire, les États-Unis avaient empêché le Nicaragua d'extrader vers son pays natal l'ex-membre de la FIFA Julia Rocha.

Figueredo et Rocha font partie des sept dirigeants qui ont été arrêtés lors d'une vaste rafle survenue en mai à Zurich. Ils ont été détenus dans un pénitencier de la région de Zurich.

Les deux suspects font face à 20 ans d'emprisonnement pour diverses accusations en lien avec du chantage et de l'extorsion.