NOUVELLES
11/11/2015 00:58 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

L'isolement de Breivik inquiète le Défenseur des droits en Norvège

Le maintien à l'isolement dont le tueur norvégien Anders Behring Breivik fait l'objet en prison fait courir un risque de "traitement inhumain", a affirmé le Défenseur des droits dans un rapport mercredi.

Condamné pour le meurtre de 77 personnes en 2011, l'extrémiste de droite est dans un régime de très haute sécurité qui limite drastiquement ses contacts avec autrui.

Le célèbre détenu, qualifiant ses conditions de détention de "torture", a attaqué l'État en justice et attend un procès prévu en mars. Il a aussi menacé à plusieurs reprises d'entamer une grève de la faim.

"Le régime dans l'unité de très haute sécurité impose des conditions très sévères concernant la liberté de mouvement et les possibilités de contacts humains des détenus", a estimé le Défenseur des droits, qui a visité début juin la prison de Skien, où Breivik est actuellement détenu.

"Cela, et le fait qu'en pratique il y a un nombre extrêmement limité de détenus dans l'unité de très haute sécurité, font que ce régime représente un risque accru de traitement inhumain", a-t-il ajouté.

Le rapport préconise une augmentation des échanges entre gardiens et détenus pour "diminuer les risques de souffrances" liées à l'isolement ainsi qu'une réflexion sur l'adoption de "mesures de sécurité moins intrusives que l'usage des menottes".

Selon la radiotélévision publique NRK, les autorités pénitentiaires ont déjà adopté des mesures comme permettre, entre autres, à Breivik de s'adonner à des activités avec les surveillants une heure par semaine.

Le 22 juillet 2011, Breivik, 36 ans aujourd'hui, avait tué huit personnes en faisant exploser une bombe près du siège du gouvernement à Oslo, puis il avait ouvert le feu sur un rassemblement de la Jeunesse travailliste sur l'île d'Utøya, faisant 69 autres victimes.

Il a été condamné en août 2012 à une peine de 21 ans de prison susceptible d'être prolongée indéfiniment s'il reste considéré comme dangereux.

phy/hh/ih