NOUVELLES
11/11/2015 02:43 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Kaboul: tirs de sommation près de la présidence durant une manifestation (police)

Les forces de sécurité afghanes ont tiré des coups de sommation mercredi aux abords du palais présidentiel à Kaboul où des milliers de personnes manifestaient contre les violences à l'égard des Hazaras, une minorité chiite, a-t-on appris auprès de la police.

"Des coups de sommation ont été tirés. Les manifestants se dispersent et personne n'a été blessé", a déclaré à l'AFP Sayed Gul Agha Rohani, chef-adjoint de la police de Kaboul, sans préciser pourquoi, ni qui de la police, de l'armée ou de la garde présidentielle avait tiré.

Un nombre inhabituellement important de manifestants s'était mobilisé, a constaté l'AFP. Rassemblés près de l'Arg, l'immense complexe présidentiel ceint de hauts murs de béton au centre de Kaboul, ils ont exprimé leur colère face au pouvoir afghan, dont ils estiment qu'il ne protège pas suffisamment la minorité hazara, en grande partie chiite.

Sept membres de cette communauté aux traits asiatiques ont été retrouvés décapités dans le sud-est de l'Afghanistan la semaine dernière, des assassinats qui pourraient s'avérer être des "crimes de guerre", selon l'ONU.

Les cercueils des sept victimes ont été portés par les manifestants de l'ouest de Kaboul jusqu'aux portes du palais présidentiel aux cris de "A mort les talibans!" et "Ghani, démission!". Ils accusent en effet le président Ashraf Ghani de ne pas en faire assez pour protéger les Hazaras des exactions commises, selon eux, par les talibans, des fondamentalistes sunnites.

us-gde/cnp/at