NOUVELLES
11/11/2015 02:20 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Etiquetage européen: Israël "condamne" et convoque le représentant de l'UE

Israël a condamné mercredi l'annonce par la Commission européenne qu'elle demandait aux Etats membres de mettre en oeuvre l'étiquetage des produits en provenance des colonies israéliennes, et a convoqué le représentant de l'UE en Israël.

Les Affaires étrangères israéliennes ont accusé l'Union européenne, par cette "mesure discriminatoire" prise pour des "raisons politiques", de compliquer encore davantage la recherche de la paix avec les Palestiniens plutôt que de la favoriser.

Elles ont menacé de conséquences sur les relations entre Israël et l'Union européenne.

"Israël condamne la décision de l'Union européenne d'étiqueter les produits israéliens en provenance des secteurs sous contrôle israélien depuis 1967", a indiqué le porte-parole des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon dans un communiqué.

M. Nahshon s'est ému du "deux poids, deux mesures" pratiqué selon lui par l'Union européenne alors qu'il y a plus de 200 querelles territoriales dans le monde et qu'Israël est actuellement confronté à une "vague de terrorisme".

"L'étiquetage des produits ne fait pas avancer le processus politique entre Israël et les Palestiniens, au contraire", a-t-il dit, "l'étiquetage renforcera les éléments radicaux qui soutiennent le boycott d'Israël et dénient à Israël le droit d'exister".

Cette mesure "pourrait avoir des répercussions sur les relations entre Israël et l'Union européenne", a-t-il dit.

Les Affaires étrangères ont convoqué pour ce mercredi après-midi le représentant de l'Union européenne en Israël, Lars Faaborg-Andersen, a indiqué à l'AFP une source européenne en Israël.

Une source de la Commission européenne a annoncé mercredi que celle-ci avait "adopté ce matin la notice interprétative sur l'indication d'origine des marchandises en provenance des Territoires occupés par Israël depuis juin 1967".

dms-lal/vl