NOUVELLES
11/11/2015 15:01 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Ebola: l'infirmière britannique qui avait rechuté sort de l'unité d'isolement

L'infirmière britannique, contaminée puis déclarée guérie du virus Ebola en janvier avant d'être victime d'une violente rechute, a pu sortir de son unité d'isolement, a annoncé jeudi le Royal Free Hospital de Londres.

Pauline Cafferkey, 39 ans, avait été de nouveau hospitalisée le 9 octobre, souffrant de complications neurologiques graves liées à une méningite causée par le virus Ebola.

L'infirmière, qui était tombée malade une première fois lors d'un séjour en Sierra Leone, a été dans un état critique avant que son état ne s'améliore peu à peu.

N'étant plus contagieuse, elle a pu quitter l'unité spécialisée du Royal Free Hospital, où elle avait également été soignée en janvier, pour poursuivre sa guérison chez elle en Écosse, à l'hôpital universitaire Queen Elizabeth à Glasgow, a indiqué jeudi l'établissement hospitalier londonien.

"Je suis impatiente de retourner en Écosse et de revoir ma famille et mes amis", a commenté l'infirmière, qui a passé un mois en isolement total à l'hôpital londonien.

Originaire du sud de l'Écosse, elle avait été testée positive à Ebola fin décembre 2014, de retour d'une mission en Sierra Leone où elle travaillait pour l'ONG Save the Children.

L'infirmière avait été déclarée "complètement rétablie" le 24 janvier après avoir passé près d'un mois dans l'unité d'isolement du Royal Free Hospital.

Selon Ben Neumann, de l'Université britannique de Reading, l'infirmière serait seulement le deuxième cas connu de réactivation d'Ebola.

Le premier pourrait avoir été un survivant dont l'oeil était passé de bleu à vert, à cause d'une infection persistante due au virus.

L'épidémie récente d'Ebola en Afrique de l'Ouest a été la plus grave depuis l'identification du virus en 1976.

Elle a fait plus de 11.300 morts depuis décembre 2013. Le 7 novembre, la Sierra Leone, qui compte pour la moitié des cas de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, a été officiellement déclarée exempte de la transmission du virus par l'OMS.

jk/mc/gg