NOUVELLES
11/11/2015 11:04 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Déversement d'eaux usées: tout va bien malgré le panache de mousse, dit Coderre

MONTRÉAL — Le maire de Montréal, Denis Coderre, s'est dit satisfait mercredi du déroulement de l'opération visant l'assèchement et la réparation de l'intercepteur Sud-Est, malgré l'apparition d'un panache de mousse à la suite du déversement d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent, amorcé à minuit une minute dans la nuit de mardi à mercredi.

Le responsable de la gestion des eaux usées, Richard Fontaine, soutenait pour sa part que la mousse était principalement attribuable aux détergents.

Des estacades ont été installées et d'autres le seront au besoin et un camion aspirateur se trouvait également à l'un des sites où l'on s'attendait à des problèmes d'odeurs plus prononcés.

Une vingtaine de cols bleus de la ville étaient déjà à pied d'oeuvre à l'intérieur de l'intercepteur en mi-journée mercredi et rapportaient des détériorations importantes qui prouvent, selon le maire Coderre, qu'il était nécessaire et pressant de procéder à ces travaux.

M. Coderre a d'ailleurs promis de descendre lui-même jeudi dans l'intercepteur, qui se trouve à des dizaines de mètres de profondeur, pour aller voir de ses propres yeux l'état de détérioration de l'immense conduite.

De son côté, le chef de l'opposition à l'Hôtel de Ville de Montréal, Luc Ferrandez, a accusé le maire Coderre d'avoir agi de façon cynique et autoritaire en allant immédiatement de l'avant avec le déversement d'eaux usées dans le fleuve Saint-Laurent.

M. Ferrandez affirme que la Ville a procédé sans respecter intégralement les exigences émises par le panel d'experts indépendants qui ont fait rapport à la ministre fédérale de l'Environnement vendredi.