NOUVELLES
11/11/2015 10:37 EST | Actualisé 11/11/2016 00:12 EST

Des dirigeants arabes et sud-américains pour une paix "juste" pour les palestiniens

Les dirigeants arabes et sud-américains ont appelé mercredi à une paix "juste et complète" entre Israël et les Palestiniens, lors de la clôture d'un sommet à Ryad destiné à renforcer les relations entre leurs deux régions, selon un déclaration finale

Cette déclaration est intervenue après une semaine particulièrement tendue en Israël et dans les Territoires palestiniens occupés avec une recrudescence des attaques palestiniennes contre des Israéliens.

Cette rencontre entre pays arabes et sud-américains a mis l'accent sur "la nécessité d'une paix juste et complète pour la cause palestinienne", avec un Etat palestinien fondé sur les frontières de 1967 avec Jérusalem est comme capitale.

Le sommet, dont l'objectif est de renforcer les liens économiques et politiques entre les deux régions, a été lancé pour la première fois en 2005 par une initiative du président brésilien de l'époque Luiz Inacio Lula da Silva.

Plusieurs chefs d'Etat des 22 pays membres de la Ligue arabe étaient présents mais seuls deux des 12 présidents sud-américain y ont participé : les présidents équatorien Rafael Correa et vénézuélien Nicolas Maduro, dont les pays sont membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Les échanges commerciaux entre les pays arabes et sud-américains "sont passés de 6 milliards de dollars à 33 milliards de dollars au cours de la dernière décennie", a indiqué le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi lors de ce sommet.

Le prochain sommet "ASPA" (de ses acronymes en espagnol et portugais) se tiendra au Vénézuela.

it/hc/mer/hj