NOUVELLES
10/11/2015 20:51 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Chine: record de ventes pour Alibaba lors de la "Fête des célibataires"

En 12 heures, les internautes chinois avaient dépensé mercredi 57,6 milliards de yuans (8,42 milliards d'euros) sur la populaire plateforme d'achat en ligne Tmall, a annoncé le site, propriété du groupe Alibaba, battant ainsi son record de ventes de l'an dernier à l'occasion de la "fête des célibataires".

La journée du 11 novembre (11/11), appelée "double-onze" en Chine, est célébrée comme le "jour des célibataires", la succession de "1" dans la date étant censée évoquer le célibat.

Depuis 2009, Alibaba saisit l'occasion pour doper ses ventes ce jour-là, à grand renfort de promotions censées consoler les personnes esseulées, mais séduisant tout le monde.

Tmall a déclaré vers midi avoir dépassé son chiffre d'affaires de 2014, qui était de 57,1 milliards de yuans (8,34 milliards d'euros) pour l'ensemble de la journée.

Après le lancement de l'opération à minuit, les transactions avaient atteint un milliard de yuans (146 millions d'euros) au bout de seulement une minute 12 secondes, puis franchit la barre des 10 milliards après 12 minutes 28 secondes.

Selon Tmall, les achats ont été effectués aux trois-quarts via smartphones et tablettes.

Le numéro deux du secteur en Chine, JD.com, profite lui aussi à plein de la frénésie consommatrice du 11 novembre, et dispute âprement à Alibaba les faveurs des internautes. Entre les deux, la bataille fait rage, dans une surenchère d'annonces, de publicités et de promotions.

JD.com a par ailleurs saisi la semaine dernière les autorités de la concurrence, en accusant Alibaba de faire pression sur les commerçants, les contraignant à ne vendre leurs produits que sur une seule plateforme en ligne.

Ce qui contrevient selon lui à un récent règlement interdisant aux acteurs du commerce électronique de limiter la participation de leurs vendeurs à des campagnes promotionnelles sur d'autres plateformes et sites. Alibaba avait répliqué sur le ton du sarcasme, estimant que son rival "paniquait".

Les ventes en ligne en Chine avaient enregistré en 2014 une envolée de quasiment 50%, à 2.790 milliards de yuans (408 milliards d'euros), selon des chiffres officiels, soutenues par une population d'internautes officiellement estimée fin juin à près de 670 millions d'internautes.

Alibaba ne vend rien directement mais sert d'intermédiaire: sa plateforme Taobao contrôle 90% du marché chinois des transactions de particulier à particulier, et son site Tmall représente 50% des ventes en ligne de professionnels à particuliers.

Il est régulièrement critiqué pour la forte proportion de contrefaçons et articles interdits proposés sur ses plateformes, ce qui lui vaut de graves contentieux avec des groupes occidentaux du secteur du luxe, et ce qui de l'avis des experts pourrait entraver son essor hors de Chine.

jug-ehl/ple/mf