NOUVELLES
10/11/2015 21:41 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Chine: la production industrielle ralentit de nouveau, les ventes de détail résistent

La production industrielle chinoise a de nouveau ralenti en octobre, selon des chiffres gouvernementaux publiés mercredi, qui confirmaient l'essoufflement persistant de l'activité dans la deuxième économie mondiale mais mettaient aussi en lumière la bonne résistance des ventes de détail, baromètre de la consommation.

La production industrielle en Chine a progressé le mois dernier de 5,6% sur un an, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS), ce qui signe un fléchissement continu après des hausses de 6,1% en août et 5,7% en septembre, et contre +7,9% en décembre 2014.

Le secteur industriel chinois reste miné par les surcapacités et une demande sans éclat.

En revanche, les ventes au détail, considérées comme le baromètre des dépenses des ménages, ont augmenté en octobre de 11% sur un an, marquant une légère accélération et s'inscrivant au-dessus des attentes du marché (10,9%).

Quant aux investissements en capital fixe, qui traduisent notamment les dépenses dans les infrastructures, ils ont gonflé de 10,2% sur un an pour les dix premiers mois de l'année.

Cette salve d'indicateurs mensuels continuait de dépeindre un tableau morose mais contrasté de la conjoncture chinoise, alors que le géant asiatique connaît un vif ralentissement de sa croissance économique, laquelle devrait tomber cette année à un niveau plus vu depuis un quart de siècle.

La croissance du PIB chinois a ralenti à 6,9% au troisième trimestre, selon le gouvernement, sa pire performance depuis 2009. L'objectif des autorités reste une croissance "d'environ 7%" pour l'ensemble de 2015, mais nombre d'analystes commencent à douter qu'il soit atteint.

De nombreux experts jugent par ailleurs les chiffres officiels surévalués, mettant en avant les replis du commerce extérieur ou les contractions de l'activité manufacturière ces derniers mois.

De fait, plusieurs statistiques alarmistes ont été publiées récemment: la Chine a annoncé dimanche une nouvelle chute de plus de 18% sur un an de ses importations en octobre, tandis que ses exportations reculaient de presque 7%.

Pékin vante cependant volontiers ses efforts pour rééquilibrer son modèle économique vers la consommation intérieure, les services et les nouvelles technologies, prompt à pointer la résistance des ventes de détail et de l'activité du secteur tertiaire. Selon les chiffres officiels, les services représentaient plus de la moitié du PIB chinois sur les trois premiers trimestres.

jug/ple/pt