NOUVELLES
10/11/2015 06:02 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Wall Street ouvre en baisse: Dow Jones -0,25%, Nasdaq -0,62%

Wall Street a ouvert en baisse mardi, ne trouvant aucune raison d'inverser la tendance négative de la veille, vu le ralentissement de l'inflation en Chine et les hésitations des Bourses européennes: le Dow Jones cédait 0,25% et le Nasdaq 0,62%.

Vers 14H45 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perdait 44,43 points à 17.686,05 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 31,55 points à 5.063,75 points.

Très suivi par les investisseurs, l'indice élargi S&P 500 cédait 0,21%, soit 4,41 points, à 2.074,17 points.

Lundi, la Bourse de New York avait fini en nette baisse, le marché faisant une pause après six semaines de hausse en raison des inquiétudes sur la croissance mondiale et la hausse des taux d'intérêt américains se profilant: le Dow Jones avait perdu 1% à 17.730,48 points et le Nasdaq 1,01% à 5.095,30 points.

"Pour le moment, les amateurs de bonnes affaires se retiennent" d'acheter, a noté Patrick O'Hare, de Briefing, en référence à l'habitude prise ces derniers temps par le marché de rebondir après chaque accès de faiblesse des indices.

"Des chiffres décevants sur l'inflation des prix à la consommation en Chine accompagnent l'attente relancée d'une hausse des taux d'intérêt en décembre par la Réserve fédérale", ce qui pèse sur le moral des investisseurs, indiquaient pour leur part les analystes de Charles Schwab.

L'inflation a fortement ralenti en octobre en Chine, à 1,3% sur un an, traduisant une faible demande et une pression déflationniste, ce qui nourrit les inquiétudes sur l'économie chinoise après des statistiques du commerce en baisse publiées dimanche.

Aux Etats-Unis, l'optimisme des petits entrepreneurs est resté stable en octobre par rapport à septembre, alors que les analystes de Bloomberg avaient espéré qu'il se renforcerait.

Quant aux prix à l'importation aux Etas-Unis, ils ont encore baissé en octobre, (-0,5%), et pas seulement sous l'effet de la chute des cours du brut.

Enfin, les Bourses européennes restaient hésitantes en cours de séance alors que les nuages, en particulier politiques, reviennent sur le Portugal, l'Espagne ou la Grèce.

Le marché obligataire était pratiquement stable. Le rendement des bons du Trésor à dix ans s'affichait à 2,348%, contre 2,353% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,116% comme auparavant.

chr/jld/elc