NOUVELLES
10/11/2015 12:34 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Wall Street finit sans direction une journée calme

Wall Street a fini sans direction mardi, à court de motivation après son recul de la veille, les investisseurs hésitant à profiter de bonnes affaires relatives vu le niveau élevé des indices: le Dow Jones a gagné 0,16% mais le Nasdaq a perdu 0,24%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 27,73 points à 17.758,21 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a reculé de 12,06 points à 5.083,24 points.

Le S&P 500, un indice élargi que surveillent particulièrement les investisseurs, a gagné 0,15%, soit 3,14 points, à 2.081,72 points.

"La journée a été calme", a relevé l'économiste Peter Cardillo, mais "le marché est à la peine, et Apple pèse, (...) sans qu'on voit un réel élan à la baisse ou à la hausse", a-t-il dit.

Apple, la première capitalisation boursière mondiale qui appartient aux trois grands indices boursiers américains, a été pénalisé par une note d'analyste évoquant des rumeurs de ventes décevantes pour le nouveau téléphone iPhone 6S. Le titre a perdu 3,15% à 116,77 dollars.

Plus généralement, "les investisseurs essaient encore d'accepter la possibilité de taux d'intérêt plus élevés à court terme", a noté Jack Ablin, chez BMO Private Bank.

Ils peinent encore à jauger la probabilité d'une action de la Réserve fédérale le mois prochain, et hésitent à la considérer de bon ou de mauvais augure pour les marchés d'actions.

Deux indicateurs américains ont échoué à imprimer une direction aux indices.

L'optimisme des petits entrepreneurs s'est affiché stable en octobre par rapport à septembre, alors que les analystes de Bloomberg avaient espéré qu'il se renforcerait.

Quant aux prix à l'importation aux Etats-Unis, ils ont encore baissé en octobre (-0,5%), et pas seulement sous l'effet de la chute des cours du brut, mais sans que les analystes en tirent des conclusions très éclairantes.

D'un côté, ce chiffre confirme que l'objectif d'inflation annuelle de 2% auquel aspire la Fed reste hors d'atteinte: "Cela n'encourage pas forcément la Fed à remonter les taux en décembre. En même temps, la Fed continue à penser que les raisons de la baisse des prix à l'importation sont passagères", et non de nature à peser sur son intention de rehausser les taux, a expliqué Patrick O'Hare, chez Briefing. "C'est un casse-tête pour la Fed", a estimé M. Cardillo.

Le marché obligataire a fini en légère hausse. Le rendement des bons du Trésor à dix ans a reculé à 2,334%, contre 2,353% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,109% contre 3,116% auparavant.

chr/jld/are