NOUVELLES
10/11/2015 07:44 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Un ancien soldat est arrêté 43 ans après le massacre du «Bloody Sunday»

LONDRES — Un ancien militaire de 66 ans a été arrêté en lien avec le massacre du «Bloody Sunday», qui s'est produit en Irlande du Nord en 1972.

Il s'agit de la première arrestation depuis l'ouverture d'une enquête pour meurtre il y a trois ans.

Une enquête gouvernementale avait déterminé que les 13 manifestants irlandais tués à ce moment ne menaçaient aucunement les soldats quand ils ont été abattus.

Le ministère britannique de la Défense a confirmé mardi que le suspect est un ancien soldat.

Londres avait admis que ses soldats étaient entièrement fautifs, dans la foulée d'une enquête réalisée en 2010. Le premier ministre David Cameron s'était alors excusé en déclarant que les gestes de l'armée avaient été «injustifiés et injustifiables».

Les policiers d'Irlande du Nord avaient annoncé en septembre qu'ils interrogeraient d'anciens soldats concernant leur implication dans cet événement.