NOUVELLES
10/11/2015 11:19 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Trois accusés pour la plus grande cyberattaque contre une banque américaine

NEW YORK — Deux hommes détenus en Israël et un citoyen américain qui vivrait à Moscou ont été accusés en lien avec le plus grand vol de données personnelles provenant d'une institution financière américaine, selon un acte d'accusation qui a été dévoilé mardi.

Les cybercriminels ont mené leur attaque la plus virulente à l'été 2014 contre JPMorgan Chase, la plus grande banque américaine au chapitre des actifs, en volant les informations personnelles de plus de 83 millions de clients, ont révélé les procureurs.

Les documents de cour indiquent que les accusés ont également subtilisé les données de millions d'autres personnes de 2012 à l'été dernier en menant des cyberattaques contre plusieurs autres institutions financières.

Trois hommes, Gery Shalon, Ziv Orenstein et Joshua Samuel Aaron, sont visés par l'acte d'accusation.

Un ou plusieurs des suspects sont également soupçonnés d'avoir mené d'autres activités illicites depuis 2007, incluant des opérations de manipulation des marchés financiers américains et l'exploitation d'au moins une dizaine de casinos en ligne contrevenant aux lois américaines.

Les autorités ont déclaré avoir perdu la trace de M. Aaron, un citoyen américain qui résiderait à Moscou et en Israël. Les deux autres suspects, d'origine israélienne, sont détenus en Israël.

Dans une déclaration, le bureau du procureur Preet Bharara a mentionné qu'il s'agissait «du plus grand vol de données personnelles provenant d'une institution financière de l'histoire américaine», en référence à l'incident chez JPMorgan Chase.