NOUVELLES
10/11/2015 10:38 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Syrie et coopération bilatérale au menu d'une rencontre Hollande-Rohani le 17 novembre

La crise syrienne et la coopération bilatérale entre Paris et Téhéran seront au coeur d'un entretien à l'Elysée entre François Hollande et son homologue iranien Hassan Rohani le 17 novembre, à l'occasion de sa visite officielle en France, a annoncé mardi la présidence française.

"Dans le prolongement de leur entretien à New York le 27 septembre (en marge de l'Assemblée générale de l'Onu, ndlr), les deux chefs d'Etat évoqueront les questions régionales, en particulier le dossier syrien dans la perspective des prochaines échéances diplomatiques", a indiqué la présidence française dans un communiqué.

L'Iran est le principal soutien régional du régime syrien et lui apporte une aide financière et militaire avec, notamment, la présence de conseillers militaires sur le terrain.

Dix-sept pays, dont la Russie, les Etats-Unis, la France et pour la première fois l'Iran, se sont réunis fin octobre à Vienne pour examiner les possibilités d'un règlement politique du conflit qui fait rage depuis plus de quatre ans et a fait plus de 250.000 morts en Syrie.

Une nouvelle réunion doit avoir lieu prochainement à Vienne.

La visite en France du président iranien permettra aussi de "poursuivre la relance" de la coopération bilatérale et plusieurs accords seront signés par les ministres français et iraniens couvrant notamment la coopération économique, le transport aérien, la santé et l'agriculture, a indiqué l'Elysée.

En septembre, quelque 150 entrepreneurs français s'étaient rendus à Téhéran pour tenter de reprendre pied sur le marché iranien, où la concurrence s'annonce féroce face aux autres groupes étrangers.

Avant sa visite en France, Hassan Rohani aura été reçu le 14 novembre en Italie.

Plusieurs ministres accompagnent M. Rohani dans ce voyage, le premier d'un président iranien dans des pays européens depuis au moins dix ans.

Ce voyage intervient après l'accord nucléaire conclu entre l'Iran et les puissances du groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie, Chine et Allemagne) qui prévoit une limitation du programme nucléaire iranien contre une levée progressive et réversible des sanctions internationales.

blb/gd/mw/st