NOUVELLES
10/11/2015 17:14 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Soirée politique aux Etats-Unis avec le 4e débat des primaires républicaines

Les meneurs de la course des primaires présidentielles républicaines, Donald Trump et Ben Carson, ont retrouvé six autres candidats lors d'un nouveau débat mardi soir, occasion pour Jeb Bush de remonter la pente.

Le débat a commencé peu après 02H00 GMT, à Milwaukee (Wisconsin, nord), organisé par la chaîne économique Fox Business.

"Notre pays est en train de se faire battre sur tous les plans, économiques et militaires", a dit d'emblée Donald Trump, le milliardaire en tête des sondages républicains.

Quatre autres candidats ont débattu deux heures avant de leurs propositions économiques et énergétiques, le thème de la soirée.

"Hillary Clinton en veut à votre portefeuille", a prévenu Chris Christie, gouverneur du New Jersey, lors de ce débat des candidats en queue de peloton.

Cet ancien procureur fédéral a pris l'avantage sur ses rivaux Mike Huckabee, Bobby Jindal et Rick Santorum, tâchant de prendre de la hauteur en s'attaquant à Hillary Clinton et Barack Obama. Pour tâcher de prouver aux téléspectateurs sa poigne, il a par exemple dit qu'en tant que président, l'avion présidentiel Air Force One volerait au-dessus des îles artificielles construites par la Chine en mer de Chine méridionale.

Face à la surabondance de candidats aux primaires, les chaînes ont adopté cet été un format double: un débat principal pour les candidats les mieux placés dans les sondages auprès des électeurs républicains, et un débat secondaire, diffusé avant, pour les derniers.

Les primaires commenceront dans un peu moins de trois mois, le 1er février dans l'Iowa (centre) et le 9 février dans le New Hampshire (nord-est). La présidentielle est dans un an.

Pour l'instant, les deux outsiders Donald Trump et Ben Carson, neurochirurgien à la retraite, monopolisent le haut des sondages. Ils représentent ensemble environ la moitié des intentions de vote des républicains.

Les prestations languides de Ben Carson lors des précédents débats n'ont pas freiné son embellie.

Sa biographie est toutefois disséquée depuis plusieurs jours par les médias américains, qui peinent à confirmer des histoires sur l'enfance ou l'adolescence du docteur, qui a grandi dans la misère des quartiers noirs de Detroit. En particulier, a-t-il bien tenté, dans un accès de fureur, de poignarder un camarade --un événement déclencheur de sa supposée rédemption? L'excellent lycéen a-t-il eu une offre d'admission de la prestigieuse académie militaire de West Point?

"Il ne fait aucun doute que j'ai droit à un traitement spécial, car beaucoup de gens se sentent menacés", s'est plaint Ben Carson dimanche sur CBS, en critiquant l'impartialité des médias.

- Première pierre -

Comme à son habitude, Donald Trump a assuré qu'il ne jetterait pas la première pierre. Mais en meeting, il n'a pas manqué de citer les histoires sur son rival.

"C'est la première élection de l'histoire où on s'en tire mieux quand on poignarde quelqu'un", a-t-il ironisé lundi à Springfield, dans l'Illinois. "Comment en est-on arrivé là?"

L'autre rivalité de la soirée sera entre le sénateur Marco Rubio (Floride) et l'ancien gouverneur de l'Etat, Jeb Bush, son aîné de 18 ans et autrefois son parrain en politique. En 2012, Jeb Bush avait déclaré que Marco Rubio "avait la sagacité intellectuelle et la force d'âme pour être un bon président".

Jeb Bush, favori de l'establishment, se présente comme l'anti-Trump, sérieux et préparé, mais il manque de punch. Au dernier débat, il s'est laissé marcher sur les pieds par Marco Rubio.

Une polémique avait alors éclaté contre les journalistes modérateurs de la chaîne CNBC, accusés d'avoir maltraité les candidats en leur coupant la parole et en leur tendant des pièges --illustration de la conspiration médiatique qui existe selon eux contre les conservateurs.

La chaîne-mère NBC a néanmoins été sanctionnée par le parti républicain et privée du débat qu'elle devait organiser en février, tandis que des candidats ont menacé de négocier eux-mêmes leurs conditions de participation.

Mardi, les modérateurs de Fox Business sont ostensiblement restés concentrés sur le fond lors du premier débat, laissant les candidats répondre sans guère les interrompre.

Le prochain débat républicain aura lieu le 15 décembre à Las Vegas.

Hillary Clinton et ses deux rivaux démocrates se retrouveront quant à eux samedi soir dans l'Iowa pour leur deuxième débat de la saison.

ico/are