NOUVELLES
10/11/2015 05:11 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Russie: réduction de peine pour un écologiste condamné à trois ans de camp

Un tribunal russe a réduit mardi la peine de prison d'un militant écologiste condamné fin 2013 à trois ans de prison après avoir dénoncé l'impact sur l'environnement des travaux de préparation des jeux Olympiques de Sotchi.

La cour de Kirsanovski, dans la région de Tambov (sud de la Russie), a commué en assignation à résidence la peine de prison du militant Evgueni Vitichko, a déclaré son avocat Sergueï Loktiev, cité par l'agence de presse russe RIA Novosti.

L'écologiste, qui avait déjà purgé presque la totalité de sa peine, devrait "sortir de prison d'ici dix jours si le tribunal ne fait pas appel", a annoncé le site du parti d'opposition modérée Iabloko, auquel appartient le militant.

Condamné une première fois en 2012 à trois ans de prison avec sursis pour avoir fait un trou dans une clôture entourant une résidence appartenant au gouverneur régional, il avait vu sa peine commuée fin 2013 en trois ans de prison ferme pour non-respect des obligations du sursis.

Cette condamnation avait été confirmée le même jour que la publication d'un rapport auquel avait participé M. Vitichko sur l'impact sur l'environnement des gigantesques travaux de préparation des Jeux Olympiques, un projet cher au président Vladimir Poutine.

M. Vitichko, géologue de profession, avait alors effectué une grève de la faim, considérant que sa condamnation avait été montée de toutes pièces. L'ONG Amnesty International l'avait qualifié de "prisonnier d'opinion".

Les jeux Olympiques d'hiver de 2014, les plus chers de l'histoire, ont conduit à la construction de nombreuses infrastructures sportives dans les montagnes surplombant Sotchi, sur un territoire appartenant à un parc naturel protégé.

Pour compenser les dégâts causés, le gouvernement russe avait promis de placer sous protection d'autres territoires de la région et de les inscrire sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, mais fin octobre, des militants écologistes ont accusé la Russie de renier ses promesses.

all/kat/cr/