NOUVELLES
10/11/2015 00:35 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Pakistan: fin des recherches après l'effondrement d'une usine dans l'Est

Les services de secours pakistanais ont annoncé mardi la fin des opérations de recherche de victimes six jours après l'effondrement d'une usine qui a fait 45 morts dans l'est du pays, selon le bilan final.

Plus de 100 rescapés ont pu être sortis vivants des gravats, depuis l'effondrement le 4 novembre de l'usine de quatre étages fabriquant des sacs de polyéthylène dans la zone industrielle de Sundar, à 45 km de Lahore, la capitale de la province du Pendjab.

Parmi eux, un adolescent a été miraculeusement secouru ce week-end, 50 heures après la catastrophe.

"Les recherches de corps et de survivants ont été arrêtées ce matin, et nous pensons qu'il n'y a plus personne dans les derniers décombres", a déclaré à l'AFP le chef des services de secours, Arshad Zia.

Après 131 heures de recherches, "le bilan final est de 45 morts, et plus de 100 rescapés ont été sortis vivants," a-t-il ajouté.

Un millier de secouristes venus de toute la province du Pendjab et de la capitale Islamabad, ainsi que des membres des forces armées, ont participé aux recherches, a précisé M. Zia.

L'arrêt des opérations et le bilan final ont été confirmés par le responsables des services administratifs de Lahore, Muhammad Usman.

L'effondrement est intervenu quelques jours après un puissant séisme qui a fait près de 390 morts au Pakistan et en Afghanistan et pourrait avoir infligé des dommages structurels à l'usine selon des ouvriers.

La catastrophe a une nouvelle fois mis en évidence les défaillances en matière de respect des normes de sécurité dans ce pays en développement du sud de l'Asie où vivent 200 millions de personnes.

Le 11 septembre 2012, 255 ouvriers avaient péri dans l'incendie de leur usine textile à Karachi (sud), un des pires accidents industriels dans le pays.

wh-mmg/st/cnp/alc