NOUVELLES
10/11/2015 02:57 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Migrants: 27 policiers sont blessés lors d'une émeute à Calais

CALAIS, France — Au moins 27 policiers français ont été blessés au cours des dernières heures dans la ville de Calais, lors d'affrontements avec des milliers de réfugiés qui espèrent de pouvoir rejoindre le Royaume-Uni.

Des travailleurs humanitaires prétendent que cette flambée de violence témoigne de la frustration sans cesse croissante des migrants qui sont coincés à Calais et ailleurs.

La police de Calais explique que les agents déployés dans le bidonville de quelque 6000 habitants qui a pris naissance à l'est de cette ville portuaire ont été bombardés de pierres après minuit lundi, puis de nouveau mardi matin, quand les migrants ont tenté de bloquer l'autoroute qui mène à la principale gare maritime.

Vingt-sept agents ont subi des blessures mineures, dont onze mardi matin.

Des travailleurs humanitaires affirment que la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. Des migrants ont dit que les grenades de gaz ont endommagé leurs tentes, mais on ne rapporte pas de dégâts importants. Un journaliste de l'Associated Press qui s'est rendu sur place a vu plusieurs contenants de gaz vides près du camp.

La tension monte depuis que la France a adopté de nouvelles mesures pour empêcher les migrants de filer vers le Royaume-Uni. Les patrouilles policières se font plus nombreuses et une clôture de cinq mètres couronnée de barbelés a été érigée.

La police dit avoir eu recours aux gaz lacrymogènes pour chasser les migrants d'une autoroute qui surplombe le camp et mène à la gare maritime, à deux kilomètres de là. Les affrontements auraient duré environ cinq heures.