NOUVELLES
10/11/2015 09:20 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Merkel : Helmut Schmidt, décédé mardi, "une institution politique"

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, décédé mardi à l'âge de 96 ans, était "une institution politique" dans son pays, a déclaré Angela Merkel en rendant hommage à son prédécesseur social-démocrate, encore très écouté plus de trente ans après avoir quitté le pouvoir.

"Helmut Schmidt était une institution politique de la République fédérale allemande. Il était aussi un exemple pour moi, l'un de ceux dont le conseil et le jugement m'importent", a souligné la chancelière conservatrice, quelques heures après la mort de l'ancien dirigeant chez lui à Hambourg (nord).

Elle a salué son "humilité personnelle", son "autorité naturelle" ainsi que son "sens du devoir", rappelant l'héritage diplomatique de l'ancien chancelier (1974-1982), qui a notamment relancé le couple franco-allemand, son rôle dans la genèse de la monnaie unique européenne ainsi que son engagement contre le "terrorisme" d'extrême-gauche.

Le "premier souvenir" qu'Angela Merkel, née à Hambourg avant de passer ses jeunes années en ex-Allemagne de l'Est, a de lui remonte à la crue catastrophique de février 1962 dans la cité hanséatique, qui avait fait plus de 300 morts.

Helmut Schmidt, alors sénateur de cette ville-Etat, avait agi "avec détermination et un don pour l'improvisation", pendant que la future chancelière et ses parents écoutaient la radio avec angoisse en attendant des nouvelles de leur famille restée à Hambourg, a raconté Mme Merkel.

fz-cfe/alf/cr