NOUVELLES
10/11/2015 10:56 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Le comité consultatif des taxis et limousines de Calgary approuve Uber

Le comité consultatif des taxis et limousines de la Ville de Calgary a voté en faveur mardi d'un règlement qui permettrait au service de covoiturage Uber d'être en activité.

Le comité a examiné cinq options de réglementation et s'est entendu sur celle qui donnerait droit à Uber et à d'autres compagnies privées du genre d'opérer légalement. Les chauffeurs d'Uber n'auraient toutefois pas le droit de prendre des clients qui hèlent une voiture ou qui ont appelé pour réserver un taxi.

Uber et des entreprises de taxis qui utilisent une application auraient également le droit d'établir leur propre tarification. Les compagnies de taxis qui ne fonctionnent pas au moyen d'une application auraient à se plier aux tarifs établis par la ville.

Le président d'Associated Cab Roger Richard est satisfait de la décision du comité, mais éprouve certaines craintes. « Toutes les entreprises doivent être au même niveau. Si une a le droit d'établir ses propres tarifs, toute l'industrie devrait pouvoir le faire. »

Le conseil municipal étudiera la possibilité d'amender le règlement sur les taxis lors d'une rencontre le 14 décembre.

Le service de covoiturage Uber a fait son entrée à Calgary le mois dernier. La Ville déconseille aux résidents de l'utiliser, disant qu'elle ne peut assurer la sécurité des passagers tant qu'Uber n'est pas réglementé.