NOUVELLES
10/11/2015 04:58 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

La Russie se défend d'avoir instauré un système étatique de dopage

MOSCOU — Le gouvernement russe a commencé à répliquer aux accusations de dopage étatisé alors même que les premières sanctions lui étaient imposées.

Le porte-parole du président Vladimir Poutine a déclaré que les allégations mises de l'avant par le rapport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) semblent «plutôt infondées» et ne sont pas supportées par des preuves solides.

L'AMA a révoqué mardi le permis du laboratoire antidopage de Moscou, une recommandation émanant du rapport publié lundi. Cette mesure fait en sorte de mettre fin à tous tests sur les échantillons sur place, qui seront dirigés vers un autre laboratoire accrédité par l'AMA à l'extérieur du pays.

Le directeur exécutif de l'Agence russe antidopage, Nikita Kamaev, a dit que le laboratoire est bien fermé, mais que son agence fonctionne toujours.