NOUVELLES
10/11/2015 15:54 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

La Chine ne veut pas parler des droits humains en Corée du Nord à l'ONU

L'ambassadeur de la Chine aux Nations unies s'oppose à la tenue de discussions sur la situation des droits humains en Corée du Nord au Conseil de sécurité de l'ONU.

À des journalistes mardi, l'ambassadeur Liu Jieyi a affirmé que le Conseil de sécurité n'avait rien à voir avec les droits humains.

À la fin de l'an dernier, dans la foulée d'un rapport d'enquête sur les violations généralisées des droits humains dans le pays, le conseil a mis la situation des droits humains en Corée du Nord à sa liste d'enjeux de paix et de sécurité internationales.

Aucun des 15 membres du conseil n'a encore convoqué de rencontre sur le sujet cette année.

La Chine est l'un des plus alliés les plus forts de la Corée du Nord, avec la Russie.

M. Liu considère que le Conseil de sécurité devrait se concentrer sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne et sur le dialogue.