NOUVELLES
10/11/2015 06:10 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Helmut Schmidt : citations d'un homme au franc-parler légendaire

L'ancien chancelier allemand Helmut Schmidt, décédé mardi à l'âge de 96 ans, avait un franc-parler qui lui a valu le sobriquet de "Schmidt Schnauze" (Schmidt, la grande gueule).

Voici une sélection de ses répliques ou prises de position:

SON ENGAGEMENT POLITIQUE

"L'ambition est un terme qui ne me correspond pas. Il est incontestable que j'aspirais à la reconnaissance publique, mais la motivation se situait ailleurs. Elle était typique pour les gens de ma génération. Nous sortions de la guerre. Dans cette guerre nous avons vécu la désolation et la merde et nous étions tous résolus à contribuer à ce que toutes ces horreurs ne se répètent plus jamais en Allemagne.".

SES CONVICTIONS

"L'honneteté n'exige pas de dire tout ce que l'on pense. Elle exige seulement de ne rien dire d'autre que ce que l'on pense."

"Je ne permets à personne de m'interdire de fumer. Je n'ai pas vocation à être exemplaire. Les hommes politiques doivent être exemplaires dans leur domaine, mais pas dans tous les domaines de la vie. Ce serait trop leur demander."

(A propos d'une procédure judiciaire en 2008 pour avoir fumé dans un lieu public, en dépit d'une nouvelle loi anti-tabac).

LES RELATIONS INTERNATIONALES

"Les sommets internationaux ne servent pas à accomplir de grands desseins, mais à éviter le pire."

"La France dispose d'atouts que les Allemands n'ont et n'auront jamais: l'arme nucléaire, le droit de véto au Conseil de sécurité, le prestige mondial de la culture française. A l'inverse, le souvenir d'Auschwitz et de l'Holocauste pèsera encore pendant des générations sur les Allemands. Les Allemands ont besoin des Français un peu plus que les Français n'ont besoin des Allemands."

(Entretien au "Monde" en 2003)

L'ECONOMIE

"Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain."

LA POLITIQUE ET LES HOMMES POLITIQUES

"La démocratie est basée sur le compromis. Celui qui est incapable de faire des compromis, n'est pas compatible avec la démocratie."

"Quand on ne se penche pas sur le passé, on repétera les erreurs du passé. Et quand on s'y intéresse, on découvrira d'autres possibilités de se tromper".

"Il faut se méfier des hommes politiques, chefs de gouvernement et d'Etat qui instrumentalisent la religion pour assouvir leur goût du pouvoir."

"Dans l'ensemble, les journalistes sont comme les hommes politiques: cela va de l'homme d'Etat au gangster."

md/vdr/ylf/cr/