NOUVELLES
10/11/2015 02:51 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

France: les députés voteront fin novembre sur la prolongation de l'intervention en Syrie

Les députés français se prononceront par un vote, le 25 novembre, sur la prolongation de l'intervention des forces armées françaises en Syrie, a annoncé mardi le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen.

Ce vote interviendra près de deux mois après le début des frappes aériennes françaises, le 27 septembre. En France, la Constitution oblige le gouvernement à demander l'aval du Parlement pour prolonger une intervention militaire au-delà de quatre mois.

L'intervention française en Syrie n'avait donné lieu jusqu'à présent qu'à un débat parlementaire sans vote, le 15 septembre.

La France a effectué trois frappes en Syrie depuis la décision du président François Hollande d'engager des opérations aériennes contre le groupe Etat islamique (EI), début septembre.

Jeudi dernier, le chef de l'Etat a annoncé l'envoi du porte-avions Charles-de-Gaulle dans la région afin d'accroître la capacité de frappes de l'armée française en Irak et en Syrie.

"C'est un choix réfléchi, c'est un choix important", a affirmé le président de la République, précisant qu'en Syrie, la France entendait "frapper les camps d'entraînement" de jihadistes et "tous les lieux à partir desquels le terrorisme pourrait menacer notre territoire".

La France participe depuis septembre 2014 à la coalition anti-EI en Irak mais n'a commencé à mener des frappes sur la Syrie qu'un an plus tard.

ic/glr/bpi/alc