NOUVELLES
10/11/2015 01:05 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Fin de l'enfant unique: la Chine prévoit trois millions de naissances supplémentaires par an

La Chine devrait enregistrer environ trois millions de naissances supplémentaires chaque année suite à l'abandon de sa politique dite de "l'enfant unique", ce qui devrait contribuer à soutenir sa croissance économique, ont assuré mardi de hauts responsables chinois.

Pékin a annoncé fin octobre que tous les couples chinois seraient autorisés à avoir deux enfants, quelle que soit leur situation.

Cet assouplissement historique intervient après quelque 35 ans d'un contrôle des naissances drastique décrié tant pour ses abus --avortements forcés notamment-- que pour les déséquilibres démographiques provoqués: vieillissement, population masculine plus élevée que la population féminine.

Ce changement de politique va autoriser quelque 90 millions de femmes chinoises à avoir un second enfant, a indiqué mardi Wang Pei'an, vice-ministre responsable de la Santé et du Planning familial, lors d'une conférence de presse.

Mais la moitié d'entre elles ont actuellement entre 40 et 49 ans, ce qui est de nature à limiter leur désir ou leur capacité à avoir un nouvel enfant, tandis que certaines pourraient "être réticentes" et d'autres "incapables" d'avoir une deuxième grossesse, a reconnu M. Wang.

Jusqu'à la récente annonce de Pékin, 50 millions de femmes bénéficiaient déjà du droit d'avoir deux enfants, en raison de plusieurs exceptions à la politique de l'enfant unique, accordées aux minorités ethniques, aux familles rurales dont le premier enfant était une fille, ainsi qu'aux couples dont au moins un membre était enfant unique.

Mais de nombreux couples chinois rechignent aujourd'hui à avoir un second enfant, mettant en avant l'envol des prix immobiliers et des coûts de l'éducation, ainsi que l'impact sur leurs carrières professionnelles dans un environnement économique morose.

Pour autant, Wang Pei'an s'est dit confiant que l'assouplissement à deux enfants pour tous les couples devrait entraîner environ 3 millions de naissances supplémentaires par an sur les cinq ans à venir. Près de 17 millions de bébés sont nés en Chine en 2014.

Au total, ce surcroît de naissances grossira la population active chinoise d'environ 30 millions de personnes d'ici à 2050, a poursuivi M. Wang.

"A court terme, la politique des deux enfants va doper la consommation, dans les secteurs de l'immobilier, de l'éducation, des soins de santé, des articles de consommation courante, stimuler les investissements et l'emploi", a assuré le vice-ministre.

Selon lui, à long terme, cela pourrait générer en soi "une hausse de 0,5 point de pourcentage" de la croissance économique chinoise.

Des experts se montrent cependant bien plus prudents, avertissant que tout impact économique et démographique pourrait prendre plus d'une décennie à se concrétiser.

Dévoilée à l'issue d'une réunion des dirigeants du Parti communiste, la "politique des deux enfants" ne sera appliquée dans le pays qu'après révision de la loi en mars prochain par l'Assemblée nationale populaire (ANP), la chambre d'enregistrement législative du régime, a par ailleurs indiqué Wang Pei'an.

wf-jug/ehl/ple/at