NOUVELLES
10/11/2015 01:39 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Dopage: le patron de l'athlétisme britannique favorable à l'exclusion des athlètes russes

Le président de la Fédération britannique d'athlétisme (UKA) Ed Warner s'est dit favorable à des sanctions sévères contre la Russie, quitte à exclure "un ou deux athlètes russes innocents pour le bien du sport", lors d'une interview mardi à la radio BBC 4.

"Lord (Sebastian) Coe, le président de l'IAAF (Fédération internationale d'athlétisme), dit que son conseil se réunira vendredi ou samedi cette semaine pour réfléchir à sanctionner la Russie et peut-être suspendre ses athlètes. Mon conseil serait: il faut absolument le faire", a estimé le patron de l'athlétisme britannique.

"Si on punit un ou deux athlètes russes innocents pour le bien du sport, c'est un dilemme moral que je suis prêt à assumer", a-t-il ajouté.

Le président de l'UKA a également rappelé la présence au calendrier de deux compétitions internationales d'importance avant les Jeux Olympiques de 2016. "Il y a les championnats d'Europe de cross-country le mois prochain (à Hyères en France) et ensuite, en mars, il y a les championnats du monde en salle aux Etats-Unis", a souligné Ed Warner appelant à ce que les sanctions soient prises avant ces deux échéances.

Un rapport de l'agence mondiale antidopage (AMA) publié lundi a mis en évidence un système de dopage élaboré et organisé par les plus hautes instances en Russie et a appelé à la suspension des athlètes russes pour les Jeux Olympiques de 2016.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko a assuré lundi qu'il coopérerait avec les instances internationales antidopage, et que la Russie était prête à prendre les mesures adéquates.

La fédération russe d'athlétisme (ARAF) pourrait ête suspendue provisoirement par l'IAAF qui doit se réunir en novembre à Monaco.

thw/agu/mam