NOUVELLES
10/11/2015 06:58 EST | Actualisé 10/11/2016 00:12 EST

Colombie : la guérilla des Farc suspend l'achat d'armes

Le chef de la guérilla colombienne des Farc, Timoleon Jimenez alias "Timochenko", a annoncé mardi la suspension de l'achat d'armes pour ses troupes, en signe de bonne volonté pour avancer dans les pourparlers de paix menés avec le gouvernement.

"@JuanManSantos Le 30 septembre 2015, j'ai donné l'ordre de suspendre l'achat d'armes et de munitions à toutes les structures #FARC #DesescalamientoYa (ndlr : DésescaladeMaintenant)", a écrit Timochenko, chef des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), en s'adressant au président Juan Manuel Santos depuis son compte Twitter.

Les Farc, principale guérilla du pays avec quelque 7.000 combattants et issue en 1964 d'une insurrection paysanne, sont en négociations avec le gouvernement colombien depuis novembre 2012 à Cuba.

Les deux parties se sont engagées en septembre dernier à signer un accord de paix définitif d'ici mars 2016.

Cette guérilla observe un cessez-le-feu unilatéral depuis le 20 juillet dernier, en attendant une trêve bilatérale promise par le président Santos d'ici la fin de l'année, sous conditions d'un contrôle international et d'une concentration des guérilleros dans certaines zones du pays.

La Colombie est déchirée depuis plus d'un demi-siècle par un conflit armé qui, au fil des décennies, a impliqué guérillas d'extrême-gauche, paramilitaires d'extrême-droite et forces armées, sur fond de violences d'un intense trafic de drogue.

Selon des estimations officielles, au moins 220.000 personnes ont été tuées, six millions déplacées et plusieurs dizaines de milliers portées disparues.

fpp/ka/cr

TWITTER